"Tout est choquant dans cette affaire"

  • A
  • A
"Tout est choquant dans cette affaire"
@ MAX PPP
Partagez sur :

Un prof aurait extorqué 10.000 euros aux parents d'un élève dans le Nord. Le recteur est scandalisé.

L'INFO.  Un enseignant d'un lycée proche d'Avesnes-sur-Helpe, dans le Nord, est poursuivi par la justice pour extorsion après avoir exigé jusqu'à 10.000 euros des parents d'un élève pour éviter à leur fils d'être exclu. Interpellé mardi avec sa compagne, le professeur a été placé sous contrôle judiciaire et interdit d'accès à tout établissement scolaire jusqu'à sa comparution le 27 février. Le père de l'élève a porté plainte le 11 janvier, au lendemain d'un conseil de discipline lors duquel son fils a été définitivement exclu du lycée. Choqué, le recteur de l'académie de Lille, Jean-Jacques Pollet, a réagi vendredi au micro d'Europe 1.

"Un évènement inouï"."Tout est choquant dans cette affaire", s'offusque le recteur pour qui  "l'institution doit se montrer d'une rigueur exemplaire en la matière". "C'est un événement qui dépasse l'entendement", assure-t-il précisant que "l'intéressé est aujourd'hui suspendu à titre conservatoire".  

23.08 classe lycéens 930x620

© MaxPPP

Et le recteur l'assure : "il passera devant les instances disciplinaires de l’Éducation nationale quel que soit le verdict qui sera rendu par le tribunal". "Aller extorquer une somme aussi considérable à une famille modeste, c'est un évènement inouï", poursuit-il.

Un nouvel établissement pour l'élève. Pour Jean-Jacques Pollet, la priorité réside désormais dans le sort de l'élève. "Il faut maintenant que l'on s'inquiète de l'élève et que l'on voit comment l'institution peut lui proposer un autre établissement", déclare-t-il au micro d'Europe 1. "Étant donné tout ce contexte, cela paraît difficile qu'il continue scolariser dans cet établissement", conclut le recteur.

Du côté des lycéens et des enseignants, même réaction. "C'est complètement inadmissible", déclare un des anciens élèves du professeur pour qui "racketter comme ça ne se fait pas". "CA fait mal", confie pour sa part un enseignant de l'établissement. "Vis-à vis des parents, c'est tellement irréel que l'on y croit pas".