"Tournantes" : un insoutenable procès

  • A
  • A
"Tournantes" : un insoutenable procès
Lundi, ni Stéphanie, ni Nina n'ont pu se rendre à l'audience du procès dit des "tournantes".@ MAX PPP
Partagez sur :

Les deux victimes ne sont pas à l'audience lundi. L'une d'elles a fait une tentative de suicide.

Les débats sont trop éprouvants pour elles. Nina et Stéphanie*, deux victimes présumées de viols collectifs à Fontenay-sous-Bois, n'ont pas assisté lundi à l'audience au procès dit des "tournantes". Nina, trop angoissée, était déjà absente du tribunal en fin de semaine dernière. Stéphanie, quant à elle, a fait une tentative de suicide pendant le week-end.

>>> A lire aussi : 13 ans après, jugés pour des tournantes

Nouvelle tentative de suicide pour Stéphanie

La jeune femme a avalé une grande quantité de médicaments samedi alors qu'elle passait la soirée chez un ami, révèle Le Parisien. Hospitalisée en réanimation, elle devait sortir lundi matin. La mère de Stéphanie s'est dite très inquiète dans les colonnes du journal :  "Elle me donnait l’impression de tenir le choc et, tout à coup, elle s’est effondrée. Elle a déjà fait une dizaine de tentatives de suicide depuis les faits. J’ai peur qu’un jour elle ne se rate pas."

Nina de son côté assurait sur Europe 1, avant l'ouverture du procès, être soulagée et attendre le jugement. Mais la jeune femme n'a pas supporté le choc des débats. Victime de crise d'angoisse, elle n'a pas assisté aux audiences de jeudi et vendredi, sur les conseils de ses médecins.

>>> A lire aussi : "Pour eux, j'étais un bout de viande"

"J’ai de nouveau pété un câble"

"Samedi, j’ai de nouveau pété un câble et je me suis tailladé le bras au rasoir, racontait hier la jeune femme de 29 ans. Ma mère a dû m’empêcher de sauter par la fenêtre", a confié Nina au Parisien. Pour la jeune femme, "c’est trop dur cette impression de revivre les faits si longtemps après".

Néanmoins, Nina dit espérer pouvoir revenir au tribunal dès mardi. "Je me suis bourrée de cachets pour me calmer, ça devrait aller", confie-t-elle. Stéphanie devrait aussi assister aux prochaines audiences, selon l'une de ses avocates.

* le prénom a été changé