Toulouse : l'arme issue du marché noir ?

  • A
  • A
Toulouse : l'arme issue du marché noir ?
Dans le Tarn-et-Garonne, seules trois armureries ont les licences pour ce type d'arme.@ REUTERS
Partagez sur :

Selon les armuriers toulousains, le calibre ayant servi dans les tueries proviendrait du marché noir.

Dans les tueries perpétrées ces derniers jours dans le sud de la France, l'arme du crime constitue évidemment un élément clé. Selon les dernières avancées de l'enquête, l'une des armes, de calibre 11,43, utilisée par le tireur lors de la tuerie survenue lundi devant l'école de Toulouse est la même que celle qui a déjà servi jeudi à Montauban et dimanche dernier à Toulouse.

Or, dans le Tarn-et-Garonne, seules trois armureries ont les licences pour ce type d'arme. Hubert travaille dans l'une d'elles. En vingt ans, il a vendu une seule fois ce type de calibre, confie-t-il à Europe 1.

Les armes sont tracées

Des achats qui sont d'ailleurs très contrôlés. "Quand quelqu'un achète une arme, il y a une enquête de gendarmerie., une enquête préfectorale. Il y a un médecin qui met un tampon sur la licence, un certain médical…", égrène Hubert.

Et de conclure : "une arme qui est vendue dans le commerce est tracée.  A partir de ce moment-là, vous remontez à l'individu, c'est comme la carte grise d'une voiture".

Internet et les brocantes

En dehors du circuit légal, celui qui veut se procurer une arme peut recourir au marché noir. Sur Internet, il est tout à fait possible, après quelques recherches, de trouver un calibre 11.43. Il suffit d'usurper les coordonnées d'un licencié pour se le procurer. A distance, impossible en effet pour les sites spécialisés qui vendent ce matériel de vérifier l'identité de l'acheteur.

Enfin, dernière option : les brocantes. Certains n'hésitent pas à utiliser ce canal de revente pour écouler des armes reçues en héritage. Des 11,43 peuvent être trouvés par ce biais.

>> EN DIRECT - Pour retrouver les dernières infos sur la fusillade de Toulouse, cliquez-ici.