Toulouse aussi fête le succès de Curiosity

  • A
  • A
Toulouse aussi fête le succès de Curiosity
Dans "la salle de contrôle" à la Cité de l'Espace.@ CAPTURE TWITTER
Partagez sur :

REPORTAGE - A la Cité de l'Espace, un millier de personnes ont applaudi l'atterrissage réussi du robot.

Dès six heures et demie lundi matin, des passionnés de l'espace ont rempli toutes les salles de la Cité de l'Espace de Toulouse pour "voir" l'"amarsissage" de Curiosity. Les images de la Nasa y étaient retransmises sur écrans géants et des spécialistes étaient invités pour commenter la mission martienne.

"On voit que l'Homme est capable d'une ingéniosité impressionnante", s'est émerveillé Thierry au micro d'Europe1 encore subjugué par la prouesse technologique du système d'atterrissage .

Toulouse étant appelée à abriter un centre de contrôle de deux instruments de la mission MSL (Mars Science Laboratory), la ville rose était sans doute, en France, l'endroit où il fallait être.

"Maintenant, l'aventure scientifique va commencer", s'est félicité Marc Pircher, directeur du Centre spatial de Toulouse où sera installé le Fimoc (French Instrument Mars Operation Centre), chargé de gérer en direct deux outils français à bord de Curiosity, ChemCam et le chromatographe de SAM-GC.

La ChemCam gérée depuis Toulouse

Le soulagement se lisait également sur le visage de Martin Giard, directeur de l'Institut de recherche en astrophysique et planétologie (Irap), unité mixte de recherche du CNRS et de l'université Paul-Sabatier de Toulouse: son laboratoire a conçu et réalisé la ChemCam (Chemical Camera), outil révolutionnaire qui permettra de diriger Curiosity vers les cibles les plus intéressantes.

"Si cela pouvait expliquer comment la vie est arrivée sur Terre, ce serait bien", s'enthousiasme Sophie interrogée par Europe 1 en précisant dans un sourire que "de toute façon les petits hommes verts, on n'y croit plus trop".

Et pourquoi ne pas mouiller un peu la chemise ? Sur place, dans le cadre de l'exposition "Explorez Mars" qui se tient jusqu'à fin août 2013, il est possible de manier à distance le mât portant la ChemCam sur une réplique du robot Curiosity.

Si plus d'un millier de personnes ont applaudi l'atterrissage à la Cité de l'Espace, les internautes ont aussi été au rendez-vous : une heure et demie après l'arrivée de Curiosity, le site internet de la Cité, www.enjoyspace.com, avait déjà enregistré 47.000 connexions.