"Théorie du genre" : comment lutter contre la rumeur qui agite les écoles ?

  • A
  • A
"Théorie du genre" : comment lutter contre la rumeur qui agite les écoles ?
Jérôme Lambert, secrétaire du SNUIPP-FSU Paris@ DR
Partagez sur :

VOTRE CHOIX D’ACTU DU 29 JANVIER – Le collectif "Journée de retraits de l’école" appelle les parents à retirer leurs enfants de l’école pour lutter contre l’enseignement supposé de la "théorie du genre".

Chaque jour avec "Votre choix d’actu", Europe 1 vous propose de définir un thème qui sera approfondi dans Europe midi – Votre Journal animé par Wendy Bouchard. Dès 9h, rendez-vous sur la page d’accueil d’Europe1.fr pour voter. Vous pouvez le retrouver sur www.europe1.fr/Info/Votrechoixdactu

>> Pour comprendre les clés de ce débat : "Théorie du genre : un rapport de l'OMS à l'origine de la rumeur"

>>>Mercredi 29 janvier, vous avez été 62% à faire "Votre choix d’actu" sur la rumeur concernant le supposé enseignement de la "théorie du genre" à l’école.  Jérôme Lambert, secrétaire du SNUIPP-FSU Paris, évoque des "balivernes absurdes". Le syndicat a été contacté par des directeurs d’écoles qui devaient faire face à des parents "instrumentalisés par des réseaux extrémistes", selon Jérôme Lambert. Il affirme que le syndicat a demandé au ministère de l’Education nationale de "communiquer les outils pour dire ce qu’est la réalité" du programme ABCDEgalité concerné par cette polémique. Une réalité qui, selon lui, "ne correspond en rien à la rumeur". Une lettre explicative sera également envoyée aux enseignants afin de répondre aux inquiétudes des parents.



"Théorie du genre" : comment lutter contre la...par Europe1fr

Un dialogue "primordial". S’appuyant sur l’exemple d’une école du XIIIème arrondissement de Paris où des parents d’élèves avaient fait part de leurs inquiétudes, Jérôme Lambert affirme que c’est grâce au dialogue que ces derniers ont finalement envoyé leurs enfants à l’école.

Un refus des "valeurs républicaines". Jérôme Lambert affirme par ailleurs que les groupuscules qui font monter cette rumeur "refusent que l’école transmette les valeurs républicaines de liberté et d’égalité". Argumentant que ce programme promeut l’égalité entre filles et garçons et lutte contre la "stigmatisation", il souhaite que la page soit tournée le plus vite possible.

sur le même sujet, sujet,

ENQUÊTE - "Théorie du genre" : à l’origine de la rumeur

LES FAITS - Cette rumeur qui affole les parents d'élèves

RAPPORT - Les inégalités sociales, c’est dès la crèche

PISTES - Education prioritaire : Peillon veut des moyens pour les ZEP