Tempête Ulla : vigilance orange sur le Nord-Ouest

  • A
  • A
Tempête Ulla : vigilance orange sur le Nord-Ouest
Une tempête en Bretagne (photo d'illustration).
Partagez sur :

INTEMPÉRIES - La Bretagne reste particulièrement touchée. Sept départements sont en vigilance orange "vent et vagues-submersion".

Pas de répit pour les bretons. La Bretagne s'apprête en effet à subir une énième tempête. Sept départements du Nord-Ouest ont été placés en vigilance orange "vent et vagues-submersion" vendredi matin. Il s'agit des Côtes-d'Armor, du Finistère, et du Morbihan, de l'Ille-et-Vilaine, de laLoire-Atlantique, de la Vendée, de la Manche

Cinq départements ont été placés en vigilance orange par Météo France

© Météo France

Fin de l’alerte samedi à 10 heures. Météo France précise que l'évènement débutera vendredi à 12 heures et prendra fin samedi à 10 heures. Sauf pour la Loire Atlantique pour laquelle la vigilance est prévue samedi de minuit à 10 heures.

Des pointes de vent pouvant atteindre jusqu'à 140 km/h. L'alerte "vent" a été déclenchée en raison d'un "vent violent de sud puis sud-ouest (qui) va progressivement se renforcer vendredi après-midi, les rafales dépassant par endroits les 100km/h", précise Météo France.

C'est vendredi soir, qu'"on observera les plus fortes rafales : elles atteindront généralement 100 à 120 km/h dans l'intérieur des terres sur le Finistère, 100 à 110km/h sur les Côtes d'Armor, l'ouest du Morbihan ainsi que le département de la Manche", ajoute le prévisionniste. "Le long des côtes de la Cornouaille au Trégor des pointes à 130km/h, jusque 140 km/h sont même attendues sur les caps les plus exposés".

Des risques de submersion en raison des fortes vagues. Ces vents "générant de très fortes vagues sur la façade atlantique et en entrée de Manche à partir de vendredi soir" provoqueront une surélévation du niveau de la mer avec des coefficients de marée de 81 pour la pleine mer de vendredi soir et 84 pour la pleine mer de samedi matin".

"La conjugaison de ces niveaux marins élevés et de ces fortes vagues risque d'engendrer, surtout au moment de la pleine mer, des submersions sur les parties exposées ou vulnérables du littoral des départements concernés", prévient Météo France.

sur le même sujet, sujet,

PRATIQUE - L'état de catastrophe naturelle, mode d'emploi

INTERVIEW E1 - "Surtout ne pas prendre de risque"

EN IMAGES - Tempête : des images qui décoiffent

ZOOM - Des milliers d’oiseaux meurent à cause des tempêtes