Tempête : les engagements de Sarkozy

  • A
  • A
Tempête : les engagements de Sarkozy
@ REUTERS
Partagez sur :

Le président de la République a survolé des zones sinistrées, près de La Rochelle.

Nicolas Sarkozy s’est rendu lundi matin à La Rochelle, en Charente-Maritime. Nicolas Sarkozy a survolé en hélicoptère les zones sinistrées par Xynthia puis a rencontré des élus. Cette tempête est "une catastrophe nationale, un drame humain avec un bilan épouvantable", a-t-il réagi, à l'Aiguillon-sur-Mer, une des communes les plus sinistrées.

Des moyens. Nicolas Sarkozy a annoncé le déblocage de 3 millions d'euros "pour faire face aux dépenses des victimes" de la tempête. La France a par ailleurs demandé l'activation du fonds de solidarité de l'Union européenne pour réparer les dégâts.

Des aides spécifiques. Le chef de l'Etat a confié à son ministre Jean-Louis Borloo une réflexion sur un plan de renforcement des digues. Il a aussi promis un plan d'urgence pour l'agriculture "contre les tempêtes, les maladies et les inondations". Le président de la République a enfin annoncé la venue du ministre Bruno Le Maire pour faire "un plan spécial" pour les ostréiculteurs.

Un arrêté. L’état de catastrophe naturelle sera déclaré mardi, a promis le président de la République. Cette procédure permet aux sinistrés, victimes d’inondations, d’obtenir une indemnisation de la part de leur assurance. La Fédération française des sociétés d'assurance met à disposition un guide complet pour engager ces procédures.

Une enquête. Le chef de l’Etat a demandé une double mission d'inspection, aux ministères de l'Intérieur et de l'Equipement. Il s’agit de "comprendre ce qui s'est passé". Un rapport est attendu dans les 10 jours. "Je reviendrai ici même, à l'Aiguillon, avant l'été pour tirer les conclusions structurelles de ce qu'on va faire. L'Etat ne vous laissera pas tomber", a assuré Nicolas Sarkozy.