Tempête Dirk : trafic aérien perturbé tout l'après-midi à Nice

  • A
  • A
Tempête Dirk : trafic aérien perturbé tout l'après-midi à Nice
L'aéroport de Nice est fermé jusqu'à 18h.@ REUTERS
Partagez sur :

Après être passée par l'Ouest, la tempête frappe maintenant le sud de la France. Huit départements sont en vigilance orange.

La tempête "Dirk", qui a provoqué la mort d'au moins six personnes et de nombreux dégâts dans l'ouest de l'Europe, s'est atténuée mercredi mais le sud-est de la France subissait toujours des vents forts et des précipitations abondantes. Contactés par Europe 1, les services de l'aéroport de Nice confirment qu'il devrait rester fermé jusqu'à 18h. Les équipes restent néanmoins vigilantes et espèrent pouvoir ouvrir à nouveau avant cette heure-ci.

Toujours des foyers sans électricité. La situation s'est dégradée concernant l'alimentation électrique, 80.000 foyers étant privés de courant mercredi à la mi-journée, selon ERDF (Électricité Réseau Distribution France), qui s'est montré "confiant" dans sa capacité à raccorder "90%" de ces clients d'ici à la fin de la journée.

Après la Bretagne, où plusieurs villes ont été envahies parles flots, de nouvelles difficultés sont apparues dans la vallée du Rhône balayée dans la nuit par les intempéries. "Nous sommes assez confiant sur le fait de rétablir ce soir 90% des 120.000 foyers privés d'électricité puisque la tempête s'est calmée et que le travail de nos agents s'en trouve facilité", a toutefois déclaré Phlippe Gluck, porte-parole d'ERDF, sur BFM-TV.

Huit département en vigilance orange. Cinq départements de la région Provence-Alpes-Côte d'Azur restaient classés en vigilance orange en raison des risques de crue sur les cours d'eau côtiers et leurs affluents liés aux fortes pluies, ainsi que des risques de vagues et submersion:les Hautes-Alpes, les Alpes de Hautes-Provence, les Alpes-Maritimes, les Bouches-du-Rhône et le Var.

En Bretagne, trois départements (Finistère, Morbihan et Ille-et-Vilaine) restent en vigilance orange en raison des risques de crues importantes. Sur l'est de la région PACA, les fortes pluies devaient perdurer jusque dans l'après-midi, éventuellement accompagnées d'orages dans le Var et les Alpes-Maritimes.

mf

© Météo France

Des stations de ski fermées. De fortes chutes de neige, supérieures à 50 cm, étaient attendues au-dessus de 1.700 à 2.000 mètres d'altitude. En Méditerranée, les vents forts de sud à sud-ouest se sont renforcés, générant de fortes vagues ainsi qu'une élévation du niveau de la mer, créant des risques de submersion sur le littoral de Provence et de Côte d'Azur.

Mardi, plusieurs stations de sport d'hiver ont été fermées dans les Pyrénées, où le vent a soufflé jusqu'à 228 km/h mardi. Météo France a néanmoins levé son suivi dans lesPyrénées-Atlantiques et les Hautes-Pyrénées peu avant minuit.

Un seul mort en France. Le bilan de deux jours d'intempéries s'établissait mardi soir à au moins six morts sur la façade Atlantique - cinq en Grande-Bretagne et un en France.

La situation tendait à revenir à la normale en Normandie et en Bretagne, où la décrue des rivières a débuté. Plusieurs villes bretonnes, dont Morlaix, ont demandé à ce que l'état de catastrophe naturelle soit déclaré en raison de fortes inondations.