Tempête "Dirk" : 17 départements en vigilance orange

  • A
  • A
Tempête "Dirk" : 17 départements en vigilance orange
La ville de Plouhinec, en Bretagne, a vu des bourrasques de vent déferler sur la côte.@ REUTERS
Partagez sur :

EN DIRECT - 120.000 foyers sont encore privés d'électricité après le passage de la tempête sur le littoral nord.

L'INFO. La Bretagne et la Normandie ont essuyé les assauts de la perturbation "Dirk", accompagnée de vents forts qui perturbaient les transports et la distribution d'électricité. 17 départements au total sont encore placés en vigilance orange mardi.

#LES INTEMPÉRIES 

•  Les départements concernés. Dix-sept départements, principalement sur un axe Rhône-Saône, étaient placés mardi après-midi en vigilance orange aux vents violents, inondations, ou encore aux risques de submersion, le sud-est attendant de fortes pluies, a annoncé Météo-France.

meteo-2-24.12

Restent en orange en raison de vents violents :  Ain, Pyrénées-Atlantiques et Hautes-Pyrénées, ainsi que Ardèche, Côte-d'Or, Drôme, Isère, Jura, Loire, Haute-Loire, Rhône et Saône-et-Loire.

Les départements des Alpes-de-Haute-Provence, Hautes-Alpes, Alpes-Maritimes et Var ont, eux, été placés en vigilance aux pluies et inondations. De fortes précipitations y sont attendues mardi et mercredi. Les Bouches-du-Rhône, Alpes-Maritimes et le Var ont également été placés en vigilance orange pour le phénomène vagues-submersion pour la journée de mercredi.

#LES PERTURBATIONS

tempete dirk 930

© Max PPP

• 120.000 foyers sont privés d'électricité. Environ 120.000 foyers étaient privés d'électricité mercredi matin, dont 47.000 personnes dans la vallée du Rhône. Mardi, c'est principalement l'ouest qui était touché avec 100.000 foyers concernés, mais aussi plus à l'Est où des coupures ont touché 45.000 foyers après le passage de la tempête Dirk dans l'après-midi, selon ERDF. En fin d'après-midi, le gestionnaire des réseaux de proximité ERDF comptabilisait 70.000 foyers sans courant en Bretagne, 6.500 dans les Pays-de-Loire, 14.000 en Normandie, 2.500 en Picardie, 7.000 dans le Nord-Pas-de-Calais et 3.500 en Aquitaine.

• Des vols et des trains perturbés. Les vols étaient très perturbés à l'aéroport de Brest. Du côté de la SNCF, les dégâts sur la ligne Caen-Cherbourg ont été réparés et le trafic a pu reprendre mardi matin. La compagnie table sur un retour progressif à la normale durant la journée sur cette ligne. En revanche, le trafic est toujours perturbé sur la liaison Brest-Saint-Brieuc. Des inondations entre Morlaix et Brest et la chute d'une dizaine d'arbres entre Morlaix et Saint-Brieuc ont entraîné l'annulation d'une vingtaine de trains, affectant quelque 400 voyageurs. Les trains peuvent circuler dans un seul sens sur une partie du parcours et des voyageurs sont transférés en autocar vers leur destination mais la situation devrait être rétablie dans la matinée.

Le trafic a repris mardi en début d'après-midi à l'aéroport de Lille-Lesquin, après une interruption toute la matinée en raison des vents violents. 

• Des jardins publics fermés. La Ville de Paris annonce mardi matin que pour des raisons de sécurité les parcs et jardins publics de la capitale n'ouvriront pas, et ce "jusqu'à nouvel ordre". Par ailleurs, "le Secrétariat Général de la Zone de Défense et de Sécurité de Paris attire votre attention sur la fragilité et le danger que peuvent notamment présenter les structures temporaires mises en place à l’occasion des fêtes de fin d’année (Marchés de Noël, chapiteaux, etc….)", indique le site de la Ville de Paris.

• Un centre-ville inondé. Plusieurs rues du centre-ville de Morlaix, dans le Finistère, étaient recouvertes de 30 à 40 cm d'eau mardi matin. La rue de Brest, une des principales artères de la ville, était même engloutie par endroits sous 1,40 m d'eau. L'inondation, subite, n'a pas laissé le temps à la mairie de distribuer des sacs de sable comme elle le fait généralement dans ces circonstances. De nouveaux épisodes de crues étaient attendus dans le Finistère, notamment les villes de Quimper, Quimperlé et Châteaulin.



• Des routes fermées. Les vents violents qui soufflent mardi après-midi dans la région Rhône-Alpes et en Bourgogne ont provoqué la coupure de l'autoroute A40, entre Bourg-en-Bresse (Ain) et Annemasse (Haute-Savoie), en direction de Chambéry et Genève

• Des liaisons fluviales annulées. Sans attendre l'arrivée de la perturbation, plusieurs compagnies de navigation ont annulé leurs liaisons transmanche, notamment au départ de Saint-Malo (Ille-et-Vilaine), Ouistreham (Calvados), Le Havre et Dieppe. En outre, un navire qui devait gagner l'Espagne s'est réfugié dans la baie de Douarnenez, dans le Finistère.

• Des stations fermées. La plupart des stations de ski des Hautes-Pyrénées et des Pyrénées-Atlantiques ont préventivement fermé leur domaine skiable mardi. "Les domaines skiables des stations d'Hautacam, Cauterets, Pont d'Espagne sont fermés. Barèges et Luz Ardiden sont juste ouvertes en bas, pour les débutants", a détaillé la directrice de cabinet du préfet des Hautes-Pyrénées, Stéphanie Monteuil.

#LE BILAN HUMAIN

• Un skippeur secouru. Le skippeur suisse Brenard Stamm et son coéquipier Damien Guillou, de retour de la Transat Jacques Vabres à bord de son voilier "Cheminées Poujoulat", ont dû être secourus mardi matin par un cargo norvégien. Le bateau a, lui, coulé : "Il y avait pas mal de mer mais les conditions étaient quand même assez maniables et dans le creux d'une vague, il y a notre bateau qui s'est cassé en deux", a raconté Bernard Stamm. "On a réussi à fermer les trappes de survie, les trappes étanches du bateau pour compartimenter le bateau. Petit à petit le bateau a commencé à se disloquer et à couler".

 • Un enfant tué dans le Calvados. Un enfant de douze ans est mort à Saint-Germain-de-Tallevende dans le Calvados. Son décès serait dû à une bourrasque de vent qui aurait entraîné la chute d'un pignon d'une maison en travaux. Une enquête a été ouverte et confiée au parquet de Caen qui a ordonné une autopsie du corps. Une autre personne a été grièvement blessée lors de cet accident, selon un communiqué du ministère de l'Intérieur.

maison calvados

© JULIEN PEARCE / EUROPE 1


• Deux morts outre-Manche. En Grande-Bretagne, un homme et une femme sont morts dans des accidents séparés. Le corps de l'homme a été retrouvé dans un rivière du nord de l'Angleterre tandis qu'une femme s'est noyée dans une rivière près de Bethesda au Pays de Galles.

La tempête vue du ciel, selon un journaliste de la chaîne Channel 4 :

• Un marin disparu. Par ailleurs, un homme, de nationalité russe, qui se trouvait à bord d'un cargo en avarie de barre est recherché lundi au large de Brest après être tombé à l'eau en raison des mauvaises conditions météorologiques. Un avion de surveillance maritime a effectué des recherches lundi soir, mais ne prévoit pas de les reprendre mardi.