Taxis : nouvelles manifestations mardi à Paris

  • A
  • A
Taxis : nouvelles manifestations mardi à Paris
Les taxis poursuivent leur grève à Paris pour protester contre les VTC et bloquent une partie du périphérique de la capitale.@ MaxPPP
Partagez sur :

BLOCAGE - Pas satisfait par leur rendez-vous avec Manuel Valls, les taxis ont bloqué mardi matin une partie du périphérique parisien.

Les taxis ne décolèrent pas : pour la deuxième fois depuis le début de l'année, en grève, ils ont manifesté lundi à Paris contre la concurrence des voitures de tourisme avec chauffeur (VTC) et une partie a continué de poursuivre les blocages mardi.

Lundi, plus d'un millier de taxis partis dans la matinée des aéroports parisiens ont convergé à petite vitesse dans l'après-midi sur le Champ-de-Mars, dans le centre de Paris, pour dire "non à la mort programmée du taxi".

Périphérique nord perturbé. Certains taxis ont poursuivi des blocages au cours de la nuit de lundi à mardi, bien au delà de l'heure prévue pour la fin de la manifestation (18h lundi). Une opération était en cours dans la nuit sur le périphérique nord dans les deux sens de part et d'autre de la porte de la Chapelle, a affirmé au milieu de la nuit Nordine Dahmane, délégué Force ouvrière. Une voie de circulation était laissée libre.

"Nous sommes 400 et ça commence à grossir", a ajouté le syndicaliste selon lequel le mouvement "va continuer". "On est là pour montrer que si on veut bloquer, on le peut." Il n'a pas exclu "un blocage total d'ici la fin de la semaine". Mardi en début de matinée, le périphérique était bloqué dans les deux sens de la porte de Pantin à la porte de Clichy. Aux alentours de 7h, les forces de l'ordre, dépêchées sur place, ont essayé de remettre de l'ordre dans la circulation. Une partie des taxis ont alors commencé à migrer vers l'aéroport de Roissy-Charles-de-Gaulle.

A 6h30, la circulation était compliquée sur le périphérique Nord

carte

© DRIEA IF

Déçus à Beauvau. Une délégation de chauffeurs avait pourtant été reçue dans la soirée à Matignon pendant environ deux heures, la nomination d'un "conciliateur" étant évoquée. Mais, il n'y a "rien de concret, a déploré Nordine Dahmane.

Selon des sources aéroportuaires, quelque 800 taxis ont pris part à l'opération escargot menée depuis Roissy et 300 à Orly. Selon les syndicats (CFDT, CGT, FO, SDCTP et CST), 5.000 à 6.000 taxis, dont une partie a rejoint directement le Champ-de-Mars, se sont mobilisés lundi, deux fois plus que le 10 janvier au vu des estimations des organisateurs.

sur le même sujet, sujet,

ACTU - Plus d'un millier de taxis manifestent à Paris

APAISEMENT - Taxis-VTC : une mission de concertation créée

POLEMIQUE - Et si vous faisiez le taxi pour quelques heures ?