Taxis, bus et covoiturage auront leur voie réservée sur l'A1

  • A
  • A
Taxis, bus et covoiturage auront leur voie réservée sur l'A1
Sur l'autoroute A1, il pourrait y avoir une voie réservée aux taxis, bus et covoiturage dès 2015.@ MaxPPP
Partagez sur :

CIRCULATION - Cette mesure devrait être mise en application dès 2015 sur l'axe Paris-Lille.

Une voie de l'autoroute A1, qui relie Paris à Lille, sera réservée aux taxis, aux bus et au covoiturage début 2015, a indiqué vendredi le vice-président de la région Ile-de-France chargé des transports, Pierre Serne (EELV). "Je pense que début 2015, c'est opérationnel", a dit Pierre Serne, interrogé sur France Bleu. "En tout, on va annoncer une douzaine de voies dédiées sur autoroute dont la mise en place va s'étaler sur les années qui viennent", a-t-il précisé.

Dans l'attente d'une "définition claire" du covoiturage. La région, l'Etat et le Stif, le syndicat des transports en Ile-de-France, sont en train de préparer un plan sur les voies réservées. Ce plan devrait être présenté dans ses détails courant juin, a-t-on appris auprès de la région. Ces voies seront réservées aux taxis, aux bus, et au covoiturage "une fois qu'on aura une définition claire du covoiturage dans le code de la route", a précisé Pierre Serne sur France Bleu. "On presse le gouvernement de le faire".

Dans l'attente du feu vert de la Mairie de Paris. "Il y avait eu une expérience sur l'autoroute A1 qui n'avait pas été concluante parce que l' insertion à l'arrivée dans le périphérique avait été mal préparée", a-t-il dit. "Là on a retravaillé avec la mairie de Paris de façon beaucoup plus importante et on n'attend plus que son feu vert", a-t-il poursuivi en précisant que celui-ci "ne devrait pas tarder et (qu')à ce moment-là, ce sera effectif". Ce ne sont pas des travaux très importants ensuite à mettre en oeuvre", a encore souligné l'élu francilien. "Mais ce sont des choses qu'il faut extrêmement bien accompagner et vérifier, quasiment au millimètre près".

sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460_scalewidth_460 (1)

PARIS - Bientôt une limite à 30 km/h ?

POLÉMIQUE - Et si vous faisiez le taxi pour quelques heures ?

PLEIN PHARES - Pourquoi le gouvernement préserve les taxis

ZOOM - Comment les Européens voient la voiture de demain