Tarnac : récusation du juge d'instruction ?

  • A
  • A
Partagez sur :

Le juge d'instruction antiterroriste Thierry Fragnoli, chargé de l'enquête sur le sabotage de lignes TGV en 2008, est visé par une demande de récusation déposée vendredi par deux des mis en examen du groupe de Tarnac, a indiqué un de leurs avocats, Me Jérémie Assous, confirmant une information de Libération.

Les avocats de Julien Coupat et Yldune Levy mettent en cause "l'impartialité" du magistrat à la suite de la publication d'un livre de David Dufresne, relatant notamment des entretiens avec M. Fragnoli, et d'un courrier électronique du juge à des journalistes publié par le Canard Enchaîné.

Pour appuyer leur demande, ils citent dans leur requête l'ouvrage de David Dufresne - Tarnac, magasin général - qui assure que le juge "exultait" après la découverte de tubes PVC dans la Marne pouvant avoir un lien avec l'enquête.