Tapie visé par une enquête pour fraude fiscale

  • A
  • A
Tapie visé par une enquête pour fraude fiscale
Le parquet de Paris a ouvert une information judiciaire en septembre contre l'homme d'affaires.@ CAPTURE ECRAN FRANCE 2
Partagez sur :

Le parquet de Paris a ouvert une information judiciaire en septembre contre l'homme d'affaires.

L'info. Bernard Tapie va bientôt retrouver le chemin du bureau du juge d'instruction Serge Tournaire. Celui qui a déjà mis en examen l'homme d'affaires pour escroquerie en bande organisée dans l'affaire de l'arbitrage avec le Crédit Lyonnais est en effet chargé d'instruire une nouvelle information judiciaire ouverte le 13 septembre dernier par le parquet de Paris, révèle Le Monde jeudi. Cette fois, la justice soupçonne Bernard Tapie de fraude fiscale et d'avoir organisé son insolvabilité.

Échapper au fisc. L'enquête du parquet a été ouverte après deux plaintes déposées par le ministère de l'Economie et des Finances. Bercy soupçonne en effet Bernard Tapie d'avoir manoeuvré pour échapper à des poursuite fiscales en France. D'après les informations du Monde, l'ancien ministre aurait minoré les résultats de ses affaires et tenté de "répartir ses fonds à l'étranger dans diverses structures opaques" pour ne pas être poursuivi par le fisc. Un virement de 1,8 million d'euros que Bernard Tapie tentait de transférer vers Hong Kong a été ainsi saisi par la justice le 25 juillet dernier, selon une source judiciaire. L'homme d'affaires a alors assuré que cet argent était destiné à payer le personnel de ses filiales à l'étranger.

Le fisc lui réclame des millions.Le Monde rappelle que début août, le tribunal administratif de Paris avait débouté les époux Tapie qui demandaient l'annulation d'un arriéré d'impôts. Bernard Tapie et sa femme invoquaient la saisie de la plupart de leurs biens dans le cadre du dossier sur la procédure d'arbitrage contre le Crédit lyonnais. Après la décision du tribunal, les Tapie avaient donc reçu un avis leur demandant de régler les plus de 15 millions d'euros, dus au titre des années 1989 à 1991, selon Le Monde.

Une plainte de Tapie. Irrité par cette décision administrative, Tapie avait contre-attaqué en portant plainte contre le centre des impôts parisien dont il dépend. Il accuse les fonctionnaires de "concussion" et "discrimination". Le parquet de Paris a été saisi de cette nouvelle procédure.

Tapie courroucé. Après la révélation du Monde, Bernard Tapie a dénoncé des "mesures d'intimidation" qui ne l'"atteignent pas". "C'est probablement la réponse de Bercy à la plainte en concussion", a-t-il dénoncé.

Où en est le dossier de l'arbitrage ? Après avoir déposé plusieurs recours contre l'arbitrage, l'Etat a décidé au début du mois d'attaquer l'homme d'affaires au civil pour "faute" dans ce dossier. Sont également visés son avocat Maurice Lantourne et l'arbitre Pierre Estoup. Les trois hommes sont déjà mis en examen dans la procédure pénale pour "escroquerie en bande organisée". Bernard Tapie, qui maintient avoir été victime d'une escroquerie de la part du Crédit Lyonnais, organise de son côté sa contre-attaque.