Tabac : l'Etat veut stopper la contrebande

  • A
  • A
Tabac : l'Etat veut stopper la contrebande
5% des cigarettes fumées sur le marché français proviennent de la contrebande.@ MaxPPP
Partagez sur :

Valérie Pécresse a présenté lundi son plan pour lutter contre le trafic illégal de cigarettes.

La cigarette de contrebande représente 5% du marché français. Pour l'Etat, ce sont de 600 à 800 millions de rentrées fiscales qui partent en fumée. Pour y remédier, Valérie Pécresse, la ministre du Budget, va dévoiler lundi un plan de lutte contre la contrebande de tabac.

Le marché parallèle est composé des achats de contrebande, de vraies cigarettes achetées beaucoup moins cher à l'étranger et vendues sous le manteau, ou encore de contrefaçon, que l'on trouve dans la rue et sur internet. Selon des chiffres publiés récemment par l'Observatoire des drogues et de la toxicomanie (OFDT), une cigarette sur cinq fumée en France est achetée à l'étranger. Et l'augmentation des prix début octobre risque de renforcer cette tendance.

Un arsenal de moyens pour stopper la contrebande

Pour limiter la contrebande, le gouvernement va donc renforcer les effectifs pour intensifier les contrôles douaniers : 90 douaniers supplémentaires vont être formés d'ici octobre. Autre mesure, équiper les postes frontières de lecteurs automatisés des plaques d'immatriculations pour repérer les véhicules qui passent trop souvent d'un pays à l'autre.

Zones frontalières, ports et certaines zones de la région parisienne seront notamment ciblés au cours d'opérations médiatisées afin de dissuader les fumeurs de fumer au noir.

Valérie Pécresse a aussi fixé des objectifs de réussite ambitieux aux douaniers. Elle vise ainsi une hausse de 15% des saisies l'an prochain, ce qui représente 400 tonnes de marchandises illégales récupérées. Les cybergendarmes seront par ailleurs autorisés à se faire passer pour des clients afin de remonter les filières de ventes sur Internet qui se développent un peu plus chaque année.

5 cartouches par personne pour les achats transfrontaliers

Pour ce qui concerne les achats transfrontaliers, les règles communautaires restent inchangées au sein de l'Union européenne. Les fumeurs auront toujours la possibilité d'acheter cinq cartouches à l'étranger pour leur consommation personnelle.