Sylvie Uderzo : cette plainte "est un enfumage"

  • A
  • A
Sylvie Uderzo : cette plainte "est un enfumage"
Partagez sur :

<STRONG>TEMOIGNAGE E1 - La fille du cocréateur d'Astérix revient au micro d'Europe 1 sur la plainte pour "violence psychologique" déposée par son père à son encontre.

"Je n'ai jamais prétendu que mon père était sénile, il ne l'est pas", a déclaré mercredi matin Sylvie Uderzo au micro d'Europe 1. La fille d'Albert Uderzo, co-créateur d'Astérix, revenait sur la plainte qu'a porté lundi son père à son encontre et celle de son mari pour "violence psychologique", nouvel épisode d'un conflit familial autour d'un empire financier de dizaines de millions d'euros. Sylvie Uderzo, avait porté plainte en 2011 contre X pour "abus de faiblesse". Elle assure que certains membres de l'entourage d'Albert, âgé de 86 ans, profitent de son état de santé pour abuser de ses largesses et influer sur la gestion de son œuvre et de sa fortune.

"L'abus de faiblesse, c'est malheureusement le seul moyen juridique qu'ont les personnes dans mon cas.  Quand on a un certain âge, on a le droit d'être manipulé et d'être manipulable par des hommes en costume-cravate. Cela ne veut pas dire que mon père n'a pas toute sa tête, c'est loin d'être son cas", a précisé Sylvie Uderzo en évoquant sa plainte initiale qui a provoqué une "contre-attaque" d'Albert Uderzo. "Il y a des avocats, des notaires, des experts-comptables qui sont autour de mon père depuis très longtemps. Il faut croire que j'ai du les déranger. Je ne sais pas pourquoi mais l'avenir le dira peut-être très vite", a-t-elle poursuivi. "Cette dernière action, c'est un enfumage sur un dossier qui est très long", a-t-elle assuré. "Tout va bien pour moi, donc si c'était une affaire de gros sous, cela se saurait. Je n'ai aucun souci d'existence.  J'ai juste perdu mes parents, je suis juste en train de protéger mes parents contre des corbeaux qui sont autour d'eux", s'est-elle encore défendue.

sur le même sujet

TEMOIGNAGE E1 - Sylvie Uderzo : "un choc terrible, c'était d'une extrême violence"

ZOOM - Que reproche Albert Uderzo à sa fille ?