Sursis et relaxe pour les bagagistes

  • A
  • A
Sursis et relaxe pour les bagagistes
@ MAXPPP
Partagez sur :

14 des 16 bagagistes de Roissy poursuivis pour des vols ont été condamnés à 6 mois de prison.

Ils étaient poursuivis pour des vols dans des bagages de voyageurs en 2007 et 2008. Quatorze anciens bagagistes de l'aéroport de Roissy ont été condamnés mercredi par le tribunal de Bobigny à 6 mois de prison avec sursis et 1.000 euros d'amende. Deux autres ont par ailleurs été relaxés.

Certains ont également obtenu que la condamnation ne soit pas inscrite au bulletin 2 de leur casier judiciaire, afin de ne pas leur nuire dans leurs nouveaux ou futurs emplois. Lors du procès le 30 septembre, le parquet avait requis un an de prison ferme contre certains et 3.000 euros d'amende, 6 mois de prison avec sursis et 1.000 euros d'amende contre d'autres.

Les bagagistes de Trac Piste, société qui s'occupe du chargement et du déchargement des bagages des avions au sol, avaient reconnu avoir volé des cigarettes, du parfum, un ordinateur, un appareil-photo, un caméscope, un GPS. Certains avaient également reconnu avoir dérobé quelques centaines d'euros en 2 ou 3 ans.

Ils avaient expliqué leur manière d'agir : l'un volait pendant qu'un autre guettait. Ils privilégiaient certaines vols "plus riches", vers la Suisse ou l'Italie du Nord, et la soute avant, où sont envoyés au dernier moment certains bagages cabines. Ils avaient été mis en cause après des recoupements de listes de vols ainsi que par des témoignages.

Les bagagistes et la société qui les employaient, Trac Piste, ont également été condamnés à payer solidairement 50.000 euros à Air France, en raison du préjudice moral et de "la dégradation pour l'image" de la société que ces vols ont engendrés. La compagnie aérienne avait réclamé au total plus de 600.000 euros.