Suicide à l’école : comment gérer la crise ?

  • A
  • A
Suicide à l’école : comment gérer la crise ?
@ MaxPPP
Partagez sur :

Des formations sont proposées aux chefs d’établissement pour savoir comment réagir.

L’INFO.  Pouvait-on éviter ce drame ? La question se pose au lendemain du suicide d’un homme dans une école maternelle, devant des enfants, à Paris. Pour le ministère de l’Education, le personnel de l’école a fait tout ce qu’il fallait. Et particulièrement la gardienne qui a repéré le forcené et l’a contenu dans le hall de l’établissement, évitant ainsi qu’il n'aille pas plus loin et expose davantage les enfants.

>> A lire ici : un homme se suicide dans une école maternelle

Mieux préparer les chefs d’établissement. D’autant que, tous les spécialistes le disent, il est quasiment impossible d’empêcher une personne de se suicider. Mais il est en revanche possible pour les chefs d’établissement de mieux se préparer pour faire face à ce type de situation. Pour cette raison, l’Education nationale réfléchit à former à la gestion de crise les directeurs d’école primaire et maternelle. Cette formation existe déjà pour les chefs d’établissement de certains collèges et lycées.

Des scénarios catastrophe. Cette formation plonge pendant quatre jours les participants dans un environnement très réaliste où sont représentés les parents, les gendarmes, les parents d’élèves et même les journalistes. Au fil des heures, la situation évolue en empirant. Selon les scénarios, un professeur est victime d’une crise cardiaque ou un incendie peut se déclarer dans l’établissement. Le but est de voir si les responsables ont les bons réflexes face à ce genre de situation.

Eviter la panique. L’intrusion d’un forcené dans une école fait partie des hypothèses envisagées par cette formation consacrée à la gestion de crise. Et, dans ce cas-là, les consignes données aux enseignants sont très claires : il faut verrouiller toutes les portes, déclencher une alarme et, surtout, éviter la panique des enfants ou des enseignants.