Strasbourg : six personnes en garde à vue après une opération anti-djihadistes
Six personnes, soupçonnées de s'être rendues en Syrie ont été interpellées mardi à Strasbourg. © EUROPE 1

INFO E1 - Six personnes, parties faire le djihad en Syrie en décembre dernier, ont été interpellées mardi matin.

Un peu plus de deux semaines après la présentation du plan de lutte contre les filières djihadistes, l'heure est aux premières interventions de police. De jeunes Français, partis faire le djihad en Syrie en décembre dernier, et revenus en France depuis un mois, ont été interpellés mardi matin, dans leur quartier à Strasbourg, dans le Bas-Rhin. Selon les informations d'Europe 1, six jeunes, âgés d'une vingtaine d'années, ont été interpellés et placés en garde à vue. Il s'agit d'une "nouvelle démonstration de la détermination totale du gouvernement à lutter de toutes ses forces contre le terrorisme et l'embrigadement des jeunes dans la radicalisation violente", a déclaré le ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve, lors d'une déclaration à la presse à Beauvau.

Une demi-douzaine de policiers armés et cagoulés. L'opération menée par les membres du Raid et du GIPN s'est déroulée vers 6 heures, devant une barre d'immeubles. La demi-douzaine de policiers cagoulés et armés sont intervenus principalement dans un immeuble de quatre étages, du quartier de la Meinau, à Strasbourg. Et plusieurs véhicules d'intervention étaient visibles devant ces logements. "Conduite dans un cadre judiciaire par la nouvelle Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI) appuyée par le Raid, l'opération s'est parfaitement déroulée", a précisé Bernard Cazeneuve.

Regardez la vidéo de l'interpellation d'un des suspects :


Ils partent pour des "vacances", mais... Le périple des jeunes djihadistes a débuté mi-décembre. Quatorze jeunes hommes font croire à leurs parents qu'ils se rendent de l'autre côté de la frontière française, à Francfort, en Allemagne, avant de prendre des vacances à Dubaï. Mais en réalité, ils prennent l’avion pour Antalya, au sud de la Turquie. De là, via un réseau, ils rejoignent d'autres djihadistes dans un camp d’entraînement, avec pour destination finale la Syrie. Sur les quinze jeunes concernés, un seul n’a pas pris l’avion. A l’aéroport, ses parents avaient réussi à l'empêcher d’embarquer. Deux d'entre eux auraient été tués en Syrie.

Écoutez le récit du coup de filet par notre correspondant sur place :


Un embrigadement rapide. A l'époque, leurs parents s'étaient inquiétés de la non-action des autorités françaises. Ils s'étaient également montrés très choqués car, selon eux, rien ne semblait présager cette dérive. Ces jeunes Français, d'origine maghrébine ou turque, ne sont pas, ou sont peu, connus des services de police. Ils étaient, avant leur départ en décembre dernier, loin d’un islam radical. Beaucoup d'entre-eux avaient un emploi, des engagements associatifs. Certains sont même mariés et père de famille. Leur embrigadement semble être allé très vite, notamment grâce aux réseaux sociaux, mais aussi via des recruteurs en France, dont l'un était installé dans la région Rhône-Alpes.

L'immeuble où six apprentis djihadistes ont été interpellés à Strasbourg

© Max PPP

Près de 300 djihadistes français en Syrie. Bernard Cazeneuve, le ministre de l'Intérieur a présenté le 23 avril dernier son plan de lutte contre les filières djihadistes. L'objectif est clair : empêcher de jeunes Français d'aller mener le combat en Syrie notamment. "On me demande souvent ce qu'il advient" à leur retour de ces jeunes partis en Syrie pour y mener le djihad : "ils sont en lien avec une entreprise terroriste, ils sont arrêtés et remis à la justice", a détaille le ministre mardi.

Selon le ministre, 285 Français sont actuellement en train de faire le djihad. Il faut ajouter 120 personnes qui tenteraient en ce moment-même de rejoindre la Syrie. Le ministre de l'Intérieur a par ailleurs souligné l'inquiétante augmentation du nombre de Français en Syrie : +75% en quelques mois.

sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460

RETOUR SUR - Strasbourg : 14 djihadistes sont partis en Syrie

MESURE - Un numéro vert activé pour lutter contre le djihad

ZOOM - La France s'attaque aux filières djihadistes

CHIFFRE - Plus de 200 Français sont partis faire le djihad en Syrie

ZOOM - Comment le djihad recrute sur le web