Strasbourg fait le ménage pour Noël

  • A
  • A
Strasbourg fait le ménage pour Noël
@ MAXPPP
Partagez sur :

La mairie veut interdire la vente de produits non traditionnels sur son marché de Noël.

Fini les paninis et les churros, rebonjour le vin chaud, les Manneles et le pain d'épice. A Strasbourg, la mairie veut redonner au marché de Noël son caractère traditionnel qui a été dévoyer ces dernières années. Le maire a dressé une liste de produits dont la vente sera interdite.

"Le marché n'est pas une foire"

Le Christkindlmärik, avec ses petits chalets en bois et ses artisans, se tient depuis 1570 à Strasbourg. C'est une institution qui attire chaque année des milliers de touristes. Mais le maire de la ville, Roland Ries dénonce des "dérives" sur ce marché traditionnel. "Cela fait des années que sont vendus sur le marché des produits qui n'y ont pas leur place. (...) Le marché n'est pas une foire, encore moins un barnum", regrette-t-il.

L'édile souhaite "conserver l'authenticité qui fait l'attraction du marché". Et pour cela, il a pris une décision radicale : interdire les produits indésirables qui "dénaturent la manifestation". Après un an de négociations, un nouveau règlement a été voté. Il entrera en vigueur en 2011 mais les churros et paninis sont bannis dès cette année. Des bijoux ou des peluches fabriqués en Chine ont aussi été interdits.

"J'ai deux tonnes de farine"

Huit commerçants sont concernés et ils n'entendent pas se laisser faire. Les churros représentent environ 20% de leur chiffre d'affaires. "Les marchandises sont déjà arrivées. J'ai deux tonnes de farine", explique Hez Edine Ben Mourdi, le président du syndicat des industriels forains de l'Est.