Statistiques ethniques : le débat relancé ?

  • A
  • A
Statistiques ethniques : le débat relancé ?
@ MAXPPP
Partagez sur :

Dix élus de banlieue, revenant des États-Unis, réclament leur autorisation en France.

Relancer en France le sujet, polémique, des statistiques ethniques. C’est l’objectif de dix élus de banlieue d'origine maghrébine, séduits par un récent voyage aux Etats-Unis où les "bonnes pratiques" de promotion de la diversité sont possibles.

"Contrairement aux préjugés sur le communautarisme et l’évaluation statistique à l’américaine, ces derniers favorisent la fierté de se reconnaître dans une nation", estime Kamel Hamza, président de l’Association nationale des élus locaux de la diversité (Aneld). "Qu’on soit afro-américains, latino-américains ou encore d’origine asiatique, ce qui transcende aux Etats-Unis, c’est le patriotisme", a ajouté sur Europe 1 le conseiller municipal UMP à la Courneuve.

Lancer les bases d’un "I have a dream à la française"

Concrètement, les 10 élus appellent à un débat national sur les "statistiques ethniques", un outil "pour se réconcilier" avec la "diversité", outil proscrit en France. L'Aneld adressera en septembre une lettre aux associations pour organiser une table ronde et lancer les bases d’un "I have a dream à la française"."L'évaluation statistique, très utilisée aux Etats-Unis par les institutions et les entreprises, permettrait d’évaluer les injustices et de les corriger plus rapidement, pour une meilleure cohésion nationale", assure Kamel Hamza.

"Aujourd’hui, on parle du modèle républicain égalité-liberté-fraternité. Or, dans les quartiers, on assiste à la naissance "d’un nouveau communautarisme", avec "des immeubles de blacks, de maghrébins ou d’asiatiques", ajoute le président de l’Association nationale des élus locaux de la diversité.