Spotted : l'Éducation nationale en alerte

  • A
  • A
Spotted : l'Éducation nationale en alerte
Sur ces pages les lycéens peuvent déclarés leur flamme anonymement@ Capture - Facebook
Partagez sur :

Le nouveau phénomène des pages "Spotted" amène certains dérapages qui inquiètent les autorités.

SPOTTED. C'est le nom du nouveau phénomène Facebook qui inquiète l'Education nationale. En français, cela signifie tout simplement "repéré". Il s'agit en réalité de pages Facebook créées par des élèves au nom de leur établissement scolaire. Le but ? Pouvoir y déclarer sa flamme anonymement à la jolie blonde de 1ère S C ou petit brun marrant de 2nde B.

Des dérapages incontrôlés. Voici ce que l'on peut lire sur la page Spotted d'un prestigieux lycée parisien : "au CDI tu es arrivée, une robe jaune tu portais. Mon cœur tu as fait chavirer, quand j'ai vu ton petit fessier". Rien de bien méchant ici mais ces pages peuvent parfois donner lieu à des dérapages. L'association E-enfance a déjà reçu plus de 150 appels de proviseurs très préoccupés par ces pages qui portent le nom de leur lycée.

26.03-spotted.janson

© Capture - Facebook

Quelle réponse de l’Éducation nationale? En pratique, il est très difficile de juguler le problème en amont du dérapage puisqu'il est impossible d'empêcher la création de ces pages. On ne peut intervenir que lorsque le mal a été fait, lorsque des propos insultants ont été publiés.

La meilleure solution reste donc  la sensibilisation. Au ministère de l'Education, on assure surveiller de très près ces pages "Spotted".  L'administration encourage les chefs d'établissements à réagir très vite en cas de problème, mais aussi à intervenir auprès des élèves, voire de leurs parents, pour rappeler quelques règles de base de bonne conduite sur les réseaux sociaux.