Soupçons de viol au quai des Orfèvres : quatre policiers en garde à vue

  • A
  • A
Soupçons de viol au quai des Orfèvres : quatre policiers en garde à vue
@ MAXPPP
Partagez sur :

Les quatre fonctionnaires ont été placés en garde à vue. L'enquête a été confiée à l'Inspection générale de la police nationale.

Quatre policiers soupçonnés d'avoir violé une femme au "36, Quai des Orfèvres", le siège de la police judiciaire parisienne, ont été placés en garde à vue. Une enquête a été ouverte par le parquet de Paris à la suite d'une plainte de cette femme. L'enquête a été confiée à l'Inspection générale de la police nationale (IGPN), a indiqué une source proche du dossier, confirmant une information du Point.

Les faits commis après une soirée arrosée. Les faits présumés se sont déroulés dans la nuit de mardi à mercredi. Selon des sources proches du dossier, la femme aurait rencontré les policiers dans un pub irlandais du Ve arrondissement, situé non loin du siège de la PJ parisienne. Après un début de soirée alcoolisée, elle aurait accepté de les suivre dans les locaux de la BRI, où elle aurait été violée.

Quatre policiers de la BRI. Les quatre policiers appartiennent à la Brigade de recherche et d'intervention (BRI), l'ancienne "antigang", selon une de ces sources. Contactée, l'avocate de deux des policiers mis en cause s'est refusée à tout commentaire sur les faits. "Je trouve intolérables ces violations du secret de l'enquête", a simplement déclaré Me Anne-Laure Compoint.

La police des polices saisies de l'enquête. Le préfet de police, Bernard Boucault, "a pour sa part saisi jeudi l'Inspection générale de la police nationale d'une enquête administrative", a indiqué la préfecture de police. "L'enquête ne fait que commencer et rien ne permet pour le moment d'incriminer les fonctionnaires. Il y a toujours du monde au 36, des faits de ce genre ne seraient pas passés inaperçus", a indiqué une source proche de l'enquête, contactée par Le Point.