Soupçons autour de permis de construire

  • A
  • A
Soupçons autour de permis de construire
@ MAXPPP
Partagez sur :

EXCLU – A La Faute-sur-Mer, la 1ere adjointe au maire aurait favorisé des permis de construire.

D’après des informations obtenues par Europe 1, des soupçons de prises illégales d’intérêt pèsent sur la première adjointe au maire de La Faute-sur-Mer.

Il est susceptible d’être reproché à Françoise Babin la délivrance de permis de construire au profit de son fils Philippe, agent immobilier dans la station balnéaire durement touché par la tempête Xynthia. Un délit puni de 5 ans d’emprisonnement et de 75.000 d’euros d’amende.

Concrètement, ce sont deux lotissements construits derrière la digue de La Faute-sur-Mer qui sont visés. Ils ont tous deux été entièrement inondés par la tempête Xynthia. Le premier est le village des Doris, un lotissement construit en 1999, issu d’une association foncière dans laquelle la première adjointe avait des parts. Le deuxième lotissement concerné se nomme les Voiliers.

Philippe Babin dément toute irrégularité au micro de François Coulon :

Ces suspicions interviennent alors que les permis de construire accordés dans des zones côtières sont au cœur de la polémique depuis le drame de la tempête Xynthia. Une étude menée par la DDE de Vendée en 2008 considère la commune de la Faute-sur-Mer comme une zone sensible construite "sur de vastes espaces gagnés sur la mer, ne tenant pas compte de la mémoire du risque".

Dans son rapport, le direction s'inquiétait déjà des risques encourus en cas de forte tempête: "Plus de 3 000 maisons sont construites derrière ces digues en terre (...) 40 000 personnes fréquentent quotidiennement la commune en été. La rupture des digues sur ce secteur engendrerait des dégâts majeurs aux biens et aux personnes".