SOS bagages en perdition

  • A
  • A
SOS bagages en perdition
Des milliers de bagages sont en souffrance dans les aéroports français, comme ici à Bordeaux-Mérignac.@ MAXPPP
Partagez sur :

Des milliers de bagages sont en souffrance dans les aéroports français. L'acheminement est difficile.

Ce sont des centaines de valises et des centaines de sacs qui sont bloqués dans de nombreux aéroports français. A Toulouse, à Bordeaux ou encore à Paris, nombreux sont les passagers qui depuis une semaine n’ont pas pu récupérer leur bagage. La raison ? Les annulations de vols de la semaine dernière provoquées par les intempéries. Les propriétaires de ces bagages ont dû les laisser en transit.

"Une semaine sans bagage et sans cadeau"

A l’aéroport parisien Roissy-Charles de Gaulle, 10.000 bagages de passagers d'Air France sont toujours en souffrance mardi. "Lundi après-midi, nous en avions 16.000. Au total, 36.000 bagages ont été traités depuis le 25 décembre", a assuré un porte-parole de la compagnie française. Elle dispose, à Paris, de son propre système de traitement de bagages. Mais les autres compagnies font appel au gestionnaire de la plate-forme, Aéroports de Paris.

La situation est la même à l’aéroport de Bordeaux-Mérignac. Dans le hall B, des centaines de valises sont entassées. De même à Toulouse, où des centaines de bagages attendent leur propriétaire dans le hall C.

La conséquence est fâcheuse pour les propriétaires de ces valises. Nombreux sont ceux, qui avaient emporté leurs cadeaux de Noël dans leurs bagages et qui n’ont donc pas pu les offrir. Damien, qui revenait de Helsinki, a passé "une semaine sans bagage et sans cadeau". "Je suis resté bloqué deux jours et demi", a expliqué Sébastien, revenu de Buenos Aires pour les fêtes. "Ils chargeaient les gens dans les avions, mais pour les bagages ils ont dit qu’ils verraient plus tard", a-t-il constaté.

"C’est le bordel !" :

Les passagers dont le bagage n'a pas encore été restitué et qui ont voyagé via Air France peuvent bénéficier d'une somme de 100 euros "sur justificatif des dépenses pour faire face aux premiers besoins". Ensuite, la compagnie remboursera "au cas par cas et dans la limite du raisonnable" d'autres dépenses. Chaque cas individuel sera évalué par le service commercial en fonction du contexte et sur présentation des factures.

Afin d'accélérer la restitution des bagages, Air France a utilisé le transport par route, en plus des airs, quand cela était possible. "Mais les acheminements ont été rendus difficiles par les conditions météorologiques", a justifié un porte-parole de la compagnie.