Soigner grâce à un "clone" virtuel

  • A
  • A
Soigner grâce à un "clone" virtuel
Le génopole d'Evry a mis au point un logiciel de prescription.@ MAXPPP
Partagez sur :

Des scientifiques ont mis au point un logiciel permettant d’ajuster précisément les posologies.

L'idée est digne d’un ouvrage de science-fiction. Des chercheurs du génopole d'Evry viennent en effet de mettre au point un logiciel incroyable, qui permettra peut-être un jour aux thérapeutes d’adapter leurs prescriptions à la physiologie exacte de leurs patients.

Une ordonnance "sur mesure"

Le principe est simple. Le médecin demande une prise de sang au patient. A partir des données recueillies, il recrée une sorte de "double" du malade sur son ordinateur. Sur ce cobaye virtuel, le médecin va tester plusieurs médicaments pour trouver celui qui est le plus approprié au patient.

La méthode permet ainsi d’ajuster la posologie à la pathologie et au patient lui-même. Objectif : une ordonnance sur mesure, qui limiterait au maximum l’apparition d'éventuels effets secondaires indésirables

Plus de tests sur animaux

Une trentaine de personnes travaillent actuellement sur le projet, sous la direction du professeur Philippe Manivet. D’après lui, l’emploi du logiciel réduira le coût de développement des médicaments, et évitera aux médecins d’en prescrire trop.

En outre, le développement du logiciel est censé atteindre un objectif éthique. "Dans cinq-six ans", développe le chercheur, "l’emploi du logiciel de clonage virtuel dans les laboratoires pharmaceutiques pourrait conduire à l’arrêt des tests sur les animaux".

Des patients fichés ?

Les premières expérimentations pourraient avoir lieu dans quelques années, sur des diabétiques. Reste encore à résoudre les problèmes d'éthique. Car un tel dispositif sous-entend que chacun patient soit "fiché", par exemple sur une carte à puce. Pour réfléchir à cet obstacle éthique, le génopole d’Evry vient justement de recruter un juriste, pour réfléchir au moyen de protéger ces données.