SNCF : "tous les trains circuleront à Noël"

  • A
  • A
SNCF : "tous les trains circuleront à Noël"
@ EUROPE 1
Partagez sur :

Nouveaux horaires, menace de grève : Guillaume Pépy, patron de la SNCF, a voulu rassurer.

"Je veux rassurer de la manière la plus claire tous ceux qui nous écoutent : les trains circuleront pendant les fêtes de fin d’année, il y aura tous les trains prévus", a déclaré Guillaume Pépy, invité dimanche du Grand Rendez-Vous Europe 1, Le Parisien/Aujourd'hui en France, i-Télé.

Le patron de la SNCF tient ainsi à désamorcer la crise provoquée par l'annonce d'un syndicat, prévoyant un mouvement de grève pendant toutes les fêtes de fin d'année. Le premier cheminot de France a ensuite abordé le changement des horaires, qui provoque un vif mécontentement, ainsi que l'arrivée de la concurrence le 11 décembre prochain.

Grève : "la raison va l’emporter"

"Sur le terrain, là où les choses se négocient, dans 98% des cas un accord a été trouvé avec les délégués syndicaux", a ajouté le patron de la SNCF, avant d'ajouter : "le syndicat, qui aujourd’hui envisage une éventuelle grève est le seul à l’envisager et cette initiative a été désapprouvée par les autres syndicats". 

"Il y aura tous les trains prévus", a martelé Guillaume Pépy :

"Ce syndicat doit mesurer l’émoi que l’annonce d’une grève pendant quatre week-ends provoque et je pense que la raison va l’emporter", a-t-il précisé. Dimanche soir, sur Europe 1, Philippe Beaumont, le secrétaire général adjoint de la FGAAC-CFDT, a persisté à évoquer un risque de paralysie du réseau SNCF les quatre week-ends de décembre.

De nouveaux horaires "pas pour embêter les gens"

Le changement d'horaires à la SNCF, prévu le 11 décembre, "est fait un, pour faire plus de trains, deux, pour avoir des trains plus à l’heure et troisièmement pour que la sécurité, qui est la fierté des cheminots et du réseau français, soit garantie", a assuré Guillaume Pépy, pour répondre au mécontentement croissant des usagers.

"Ça se fait pas pour embêter les gens", s'est défendu le patron de la SNCF :

"Aucun mécontentement mis sous le tapis"

Face à l'avalanche de plaintes, au nombre de 240, le patron de la SNCF a tenu à se montrer pédagogue et à rassurer. "Aujourd’hui, il y a quatre millions de gens qui prennent le train tous les jours : vous imaginez le gigantesque 'Rubik's Cube', l’incroyable complexité", a tenu à rappeler Guillaume Pépy.

"Je me suis dit qu’il fallait donner une garantie à nos voyageurs : c’est qu’aucun mécontentement ne serait mis sous le tapis d’où la nomination d’une médiatrice (Nicole Notat, ndlr)", a précisé le patron de la SNCF, avant d'ajouter : "Madame Notat est là pour écouter, pour avoir un regard neuf et je me suis engagé avec Réseau ferré de France à suivre ses recommandations dans 100% des cas".

Reste néanmoins "'une vingtaine, trentaine de points durs", a-t-il estimé, avant d'apporter "trois engagements : le travail d’écoute et de dialogue ne va pas s’arrêter le 11 décembre. Deuxièmement, on va continuer à chercher des solutions, parfois techniques parfois commerciales ou d’indemnisation. On ne laissera personne sur le bord de la route. Troisièmement, la médiatrice, c’est la garantie qu’aucun sujet ne sera poussé sous le tapis"

Des prix en hausse mais simplifiés

"Tout le monde nous dit que nos tarifs sont compliqués et c’est vrai. On n’est pas sourds, on avance pour simplifier les choses", a promis Guillaume Pépy, avant d'annoncer une hausse des tarifs. "Chaque année, il y a une augmentation qui est de l'ordre de l’inflation donc elle aura lieu, je crois, pour le TGV au début de l’année. Il y a une augmentation de la TVA qui a été votée par le Parlement, mais notre objectif est de garder toujours des prix bas", a-t-il précisé.

Et le patron de la SNCF d'annoncer : "cette année, on va mettre des prix ronds, c’est-à-dire qu'on va supprimer la quasi-totalité des virgules derrière les prix. D’autre part, au lieu d’avoir des prix proches, souvent avec de petits écarts (en fonction des cartes de réduction), on va rassembler les prix pour qu’il n’y ait plus de maquis tarifaires mais des prix-repères".

>> Et vous ? La refonte des horaires de trains vous concerne-t-elle ? Avez-vous déjà consulté les nouveaux horaires ? Allez-vous devoir vous réorganiser dans votre vie quotidienne ? Pensez-vous saisir la médiatrice de la SNCF ? Pour donner votre avis et votre témoignage, cliquez ici.