SNCF : pas d'amende pour les VIP

  • A
  • A
SNCF : pas d'amende pour les VIP
Le P-DG de Vinci a mis en avant ses relations avec Guillaume Pépy pour éviter une amende.@ Reuters Vincent Kessler
Partagez sur :

Prétextant être l'ami de Guillaume Pépy, le PD-G de Vinci Autoroutes a ignoré une contravention.

L’histoire, révélée par La Provence vendredi, risque de faire grincer des dents chez les usagers de la SNCF. Le 11 mars dernier, les contrôleurs du train Marseille-Paris avisent deux passagers dont les titres de transport ne sont pas valides. Appliquant le règlement, les contrôleurs décident de leur dresser une contravention.

Les voyageurs sans billets ne l’entendent pas de cette oreille et mettent en avant la relation personnelle qui les lie au P-DG de la SNCF Guillaume Pépy, présenté comme "un très bon copain". L’auteur du propos est Pierre Coppey, le P-DG de Vinci Autoroutes.

Un mail à son "copain" patron de la SNCF

Une fois la contravention dressée, Pierre Coppey se fend d’un mail auprès de son "copain" patron de la SNCF. Quelques minutes plus tard, les zélés contrôleurs sont à leur tour joints par leur hiérarchie qui leur demande "de cesser d’importuner les contrevenants", sur ordre "de la présidence".

Bernard Cintolesi, délégué syndical CGT de la SCNF, se dit "choqué" par le procédé. "C’est beaucoup de dégoût", confesse-t-il au micro d’Europe 1. "Comment se fait-il que des personnes soient au-dessus des lois ?" s’interroge le délégué syndical.

La SNCF a expliqué vendredi qu’elle avait voulu faire un geste commercial vis-à-vis de deux bons clients. Un petit privilège, qui selon les informations d’Europe 1, aurait également récemment profité à un homme politique de la région.