Simulation de crise nucléaire à Cadarache

  • A
  • A
Simulation de crise nucléaire à Cadarache
La centrale nucléaire de Cadarache@ MAXPPP
Partagez sur :

Les habitants se soumettent à un exercice de crise nucléaire causée par un séisme.

Tous aux abris. Les habitants d’une vingtaine de communes entourant le Commissariat à l’énergie atomique (CEA) de Cadarache, dans les Bouches-du-Rhône, participent mardi à un exercice qui simule un accident nucléaire causé par un séisme. Une situation qui rappelle le drame, bien réel, de la centrale de Fukushima au Japon le 11 mars 2011.

Tous les deux ans, les autorités simulent une situation de crise afin d’entraîner les habitants à une éventuelle catastrophe. L’exercice prévu mardi permet de tester les dispositifs des autorités pour protéger la population. Il est placé sous l’autorité du préfet de région Provence-Alpes Côte d’Azur.

A l’école primaire de Céreste, les enfants ont reçu la visite d’une experte de l’ Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire (IRSN). Ils répètent les consignes de protection à Europe 1 : ne pas sortir,  « mettre du scotch sur les fermetures et tout ce qui est à côté des fenêtres », « bien se laver et laver ses vêtements »…

Le centre nucléaire de Cadarache, créé en 1959, doit accueillir à l’horizon 2020 le réacteur thermonucléaire expérimental ITER. Il est implanté sur la faille de la Durance, une zone de sismicité « moyenne », classée niveau  4 sur 5.