Ses cookies au cannabis n'ont pas fait rire

  • A
  • A
Ses cookies au cannabis n'ont pas fait rire
@ MAXPPP
Partagez sur :

Un étudiant en avait fait manger à son prof qui, pris de délire, a dû être hospitalisé. L'élève sera jugé.

SPACE COOKIES. Un étudiant de l'IUT de Roanne, dans la Loire, comparaîtra le 2 mai prochain devant le tribunal correctionnel d'Arras, dans le Nord.  Un de ses professeurs a en effet porté plainte contre ce jeune âgé de 21 ans pour "administration de substances nuisibles", révèle La Voix du Nord. Le 19 mars dernier, le prof et un petit groupe d'élèves avaient été hospitalisés à la suite de bouffées délirantes et de malaises dans un restaurant d'Arras, dans le Nord. Mais pas d'intoxication alimentaire dans leur cas. L'étudiant mis en cause leur avait en réalité fait consommer des cookies de sa préparation… fortement chargés en cannabis, ce que les convives ignoraient.

Un important voyage de promo.  Le mardi 19 mars dernier, un groupe d'étudiants et leur professeur voyagent en train depuis Roanne jusqu'à Cambrai, dans le Nord. Ils doivent  participer le lendemain, à un  concours de création d'entreprises rassemblant tous les IUT de France. Ils n'arriveront jamais à destination. La découverte d'un colis suspect sur la voie ferrée les oblige d'abord à passer la nuit à Arras. Et sur le quai de la gare, le faim commence à se faire sentir. Le "pâtissier en herbe", comme le surnomme La Voix du Nord, sort alors de son sac un petit Tupperware contenant de délicieux cookies "faits maison". Le professeur et ses étudiants se laissent tenter…

Restaurant en délire. C'est au restaurant de l'hôtel où le groupe a échoué  que les "space cookies" commencent à faire leur effet. Alors qu'ils sont tous attablés, le professeur se met à courir dans le restaurant, tandis que ses élèves sont pris de "bouffées et de malaises", écrit le journal.  A l'arrivée des pompiers, alertés par le propriétaire des lieux, l'enseignant qui est par ailleurs responsable de département et conférencier dans son IUT, bondit dans leur brancard. Transporté au centre hospitalier d'Arras avec cinq étudiants, le prof se sent alors pousser des ailes. A sa sortie du véhicule des pompiers, il se met à "tourner sur lui-même tout en agitant les bras tel un oiseau prêt à s'envoler". Si bien que le personnel soignant préfère le placer dans une chambre pour patients "agités".

Le prof porte plainte. Après les aveux du préparateur des gâteaux, le professeur  a donc porté plainte contre son étudiant. Les cookies restants ont été saisis et le parquet d'Arras a retenu l'infraction à la législation sur les stupéfiants. L'étudiant devra donc retourner à Arras début mai pour un rendez-vous avec la justice. Un voyage qui s'annonce cette-fois nettement moins psychédélique.