Serge Dassault bientôt en garde à vue ?

  • A
  • A
Serge Dassault bientôt en garde à vue ?
@ Maxppp
Partagez sur :

Le Sénat étudie mercredi la levée de son immunité parlementaire, ce qui pourrait accélérer l'enquête.

L'info.A nouveau dans le collimateur de la justice, le sénateur UMP Serge Dassault en saura plus sur son avenir mercredi. Le bureau du Sénat doit se prononcer mercredisur la demande de levée de son immunité parlementaire. Le riche industriel fait l'objet d'une enquête dans laquelle il est soupçonné d'avoir payé des électeurs pour acheter leurs voix lors des élections municipales de 2008 à Corbeil-Essonnes. Mais pour que la police judiciaire puisse le placer en garde à vue, afin de l'interroger longuement et en présence de ses avocats, il faut que son immunité soit levée.

Levée de l'immunité parlementaire. Les juges d'instruction pensent avoir assez d'éléments pour entendre le sénateur UMP et ont donc demandé la levée de son immunité parlementaire. Une procédure déjà enclenchée en juillet 2013, dans une autre affaire de règlement de comptes, mais qui n'avait pas abouti. Sauf que cette fois-ci, les juges pensent arriver à leurs fins, d'autant que ni le parquet de Paris, ni le parquet général ne se sont opposés à leur demande de levée d'immunité.

Pourquoi la justice veut entendre Serge Dassault. "Abus de biens sociaux, corruption, blanchiment et achat de votes" : voilà ce que soupçonne la justice, avec au cœur de ce dossier, les municipales de 2008, remportées par l'industriel, puis invalidées par le Conseil d’État déjà sur la foi de témoignages assurant que des votes avaient été achetés.

Or, depuis, les éléments troublants se sont accumulés. D'abord le signalement transmis par Tracfin, la cellule anti-blanchiment de Bercy, qui a alerté la justice sur des mouvements de fonds suspects. Mais aussi ces vidéos clandestines, où l'on voit des jeunes de Corbeil-Essonnes demander de l'argent à Serge Dassault. Et enfin la perquisition chez son notaire, qui a permis de découvrir l'ampleur des sommes distribuées par l'industriel, qui se compteraient en millions d'euros. Autant d'éléments qui permettent aux enquêteurs d'espérer pouvoir enfin interroger Serge Dassault. Lundi, dernier acte en date dans ce dossier, une plainte a été déposée pour association de malfaiteurs par un homme par ailleurs victime d'une tentative d'assassinat sur fond de soupçon d'achats de votes à Corbeil-Essonnes.

sur le même sujet, sujet,

Ces enquêtes qui visent Dassault

Le système Dassault épinglé