Sécurité sociale : le diabète coûte 15 milliards
La journée du diabète aura lieu dimanche 14 novembre et 600.000 personnes ignorent encore leur maladie.

On estime aujourd'hui à près de 4 millions le nombre des diabétiques en France. Une "épidémie" mondiale.

Le diabète explose, en France comme ailleurs, et représente un fardeau sanitaire et financier de plus en plus pesant alors que la seule politique capable d'enrayer cette "épidémie", la prévention, reste tâtonnante, soulignent des spécialistes. On estime aujourd'hui à près de 4 millions le nombre des diabétiques en France dont près d'un demi-million dans l'ignorance d'une maladie souvent silencieuse avant qu'elle n'entraîne des dégâts irréversibles voire fatals : cécité, insuffisance rénale ou accidents cardiovasculaires.

"Problème de santé majeur". A l'échelle de la planète, le diabète - qui est un trouble de l'assimilation, de l'utilisation et du stockage des sucres - a été classé comme "problème de santé majeur", rappelle le Dr Dominique Huet, chef du service diabétologie au Groupe hospitalier Paris Saint-Joseph.

C'est une "épidémie". "On a raison d'utiliser le mot 'épidémie' même si ce n'est pas infectieux car on revoit tous les ans à la hausse les projections du nombre des cas", souligne-t-il à l'occasion de la Journée mondiale consacrée jeudi à cette maladie. 347 millions de personnes souffrent de diabète aujourd'hui dans le monde, selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS) qui anticipe qu'en 2030, cette maladie sera devenue globalement la septième cause de mortalité. Il s'agit dans 90% des cas du diabète dit de "type 2" qui est celui du vieillissement, de l'abondance et de la sédentarité car il touche surtout les populations vieillissantes, en surpoids, peu actives, alors que celui de type 1 "inné" apparaît chez des enfants et jeunes adultes.

15 milliards dépensés en France en 2013. En France, la Sécurité sociale consacre des sommes de plus en plus colossales pour le traitement des diabètes avec 15 milliards d'euros dépensés en 2013 contre 12,5 milliards en 2007, souligne le professeur André Grimaldi, diabétologue à l'hôpital parisien de la Pitié-Salpêtrière. Et pour celui qui avait diffusé cet été une pétition signée par de grands noms de la médecine sur l'avenir de la Sécurité sociale, l'effort financier de l'assurance maladie produit des résultats "décevants".

Sur le même sujet

DECRYPTAGE - Quelles maladies coûtent le plus cher ?

ZOOM - Les personnes âgées consomment trop de médicaments

INFO - Le sucre est l'ennemi, pas l'aspartame

TECHNOLOGIE - Prouesse scientifique contre le diabète

ZOOM - Les boissons light favoriseraient le diabète