Sécheresse : la SNCF prête main-forte

  • A
  • A
Sécheresse : la SNCF prête main-forte
La SNCF va réquisitionner des wagons pour les remplir de paille et de foin .@ MAXPPP
Partagez sur :

La compagnie ferroviaire a accepté de transporter du foin pour aider les agriculteurs.

Alors que plus de cinquante départements sont désormais soumis à des restrictions d'eau, la sécheresse est devenue préoccupante pour les agriculteurs. Le bétail n'a plus de foin pour se nourrir. La FNSEA, principal syndicat agricole a fait appel à la solidarité nationale et demandé l'aide de la SNCF pour transporter le foin.

Une aide qui devrait débuter à partir du 15 juin, comme l'a annoncé la ministre de l'Ecologie Nathalie Kosciusko-Morizet. Ce vaste plan "commence probablement d'ici 15 jours et cela se fera tout l'été", a-t-elle déclaré mardi soir sur Europe 1.

Des wagons réquisitionnés

A circonstances exceptionnelles, moyens exceptionnels. La SNCF a répondu présente lundi soir à l’appel lancé la semaine dernière par la FNSEA. La SNCF va réquisitionner des wagons pour les remplir de paille et de foin et former de longs convois. Ceux-ci partiront des régions les plus fertiles, le plus souvent situées au nord de la France, et rouleront jusque dans les régions en difficulté, comme le massif central.

"Il va falloir organiser la solidarité, c'est plusieurs dizaines de milliers de tonnes de paille et de fourrage, peut-être 100.000, qu'il va falloir transporter", a-t-elle précisé, avant d'expliquer que "cela s'organise avec Réseau Ferré de France et la SNCF pour préparer des trains", a détaillé NKM.

Une organisation complexe

L’opération va mobiliser des moyens exceptionnels. Des dizaines de milliers de tonnes de fourrage vont donc devoir être acheminés. La compagnie ferroviaire est néanmoins habituée à ce genre d'opération.

"Ça fait partie de nos savoir-faire", affirme Guillaume Pepy :

"On a toujours fait des transports de paille dans les périodes difficiles. On l’a fait en 2003 et 1976. Ça fait partie de nos savoir-faire", a confié à Europe1 Guillaume Pepy, président de la SNCF. " En même temps, il faut prendre pas mal de précautions parce qu’(…) il faut faire attention à la pluie, aux risques de feu", a-t-il ajouté.

La SNCF prévoit de faire partir ses trains d'ici deux semaines. Une fois arrivés sur place, des camions prendront le relais, et iront livrer les agriculteurs les plus en difficulté.