Sécheresse : la FNSEA en appelle à l'armée

  • A
  • A
Sécheresse : la FNSEA en appelle à l'armée
@ Europe 1
Partagez sur :

Le leader du syndicat agricole a demandé l’aide de l’armée pour lutter contre la sécheresse.

"Je n’ai pas l’habitude des superlatifs, mais la situation est d’une gravité sans précédent". Invité au micro d’Europe 1 jeudi matin, Xavier Beulin, président de la FNSEA, a dressé un constat accablant des conséquences de la sécheresse. Face à l’urgence, il n’a pas hésité à lancer un appel à l’armée qui pourrait "fournir des moyens techniques" aux agriculteurs, afin de les aider à transporter paille et fourrage pour nourrir leurs bêtes.

Xavier Beulin entend bien "en discuter avec Gérard Longuet", le ministre de la Défense :

L'armée en renfort dans la lutte contre la sécheresse, c'est le même scénario qu'en 1976 et 2003, deux grandes sécheresses où les soldats avaient été sollicités pour aider au transport de la paille. Néanmoins, pour le moment, le gouvernement ne semble pas prêt à réquisitionner ses soldats : le ministère de l'Agriculture, contacté mercredi par Europe 1, a répété que s'il y avait des réquisitions prévues, elles concerneraient les trains SNCF.

Au-delà de l’armée, Xavier Beulin a d'ailleurs lancé un "appel à la mobilisation générale", pour pouvoir "transporter plus d’un million de tonnes de paille". "L’urgence aujourd’hui, c’est de nourrir les animaux", a-t-il martelé. Nombre d’agriculteurs se voient en effet contraints d’amener leurs bêtes à l’abattoir, faute de pouvoir les nourrir. Ce qui risque de fortement dévaluer le prix de la viande.

"700 millions d'euros du Crédit agricole"

La SNCF a "déjà répondu présente" pour transporter, par le fret, paille et fourrage. Les banques sont également appelées à faire crédit aux agriculteurs. Le Crédit agricole a d’ailleurs levé "700 millions d’euros", ce qui "va permettre au moins d’aller jusqu’à l’automne", a indiqué Xavier Beulin. Enfin, le leader du principal syndicat agricole a dit avoir demandé au gouvernement d’actionner le fonds des calamités agricoles.

Et cette aide ne s’arrêterait pas aux frontières de la France : Xavier Beulin évoque la mise en place d’une "solidarité Sud-Nord" à l’échelle européenne. L’Espagne, qui "maîtrise mieux l’irrigation et le stockage d’eau", pourrait bien fournir paille et fourrage aux agriculteurs français.