Sécheresse : l’Est aussi est touché

  • A
  • A
Sécheresse : l’Est aussi est touché
@ MAXPPP
Partagez sur :

Le Rhin souffre de plus en plus de la sécheresse persistante. Les plaisanciers aussi.

La sécheresse gagne du terrain, même dans l'est de la France. Chaque jour, les rives du Rhin s’assèchent un peu plus, dévoilant de nouveaux paysages, comme à Seltz, une ville du Bas-Rhin située près de Strasbourg. Là, le niveau de l'eau a perdu 1,5 mètre. Sur le fleuve, les bateaux de marchandises sont rares et le port de Strasbourg fonctionne au ralenti.

Le commerce fluvial affecté

L’activité des péniches se fait donc rare, comme en témoigne Simon, au micro d’Europe 1. "Les péniches ne peuvent plus bien rentrer (…) ça fait des voyages à perte, c’est de pire en pire", lance le plaisancier.

Pour circuler sans toucher le fond, les bateaux limitent leur tonnage, pour atteindre approximativement jusqu’à 60% de marchandise en moins. Pour l’heure, il demeure toutefois difficile de chiffrer exactement les pertes.

L’été sera décisif

Par conséquent, les professionnels scrutent le ciel avec inquiétude. "On se fait un peu de souci, car il n’y a pas de fonte de glace qui alimente régulièrement le débit du Rhin", expose ainsi Jean-Marie Meyer, inspecteur d’armement à la compagnie française de navigation rhénane. "On ne sait pas ce qui nous attend à la fin de l’été", déplore-t-il aussi.

Si la situation devient critique, il est en effet possible que la circulation soit complètement paralysée sur le Rhin. "Ça peut arriver. En 2003, nous étions limites en termes d’enfoncement. Si c’est pour emmener dix tonnes de marchandise, ce n’est pas rentable", développe Jean-Marie Meyer.

Malgré tout, le Bas-Rhin n’a toujours pas été inscrit sur la liste des 44 départements concernés par des mesures restreignant certains usages de l'eau.