Se baigner oui, mais pas n’importe où

  • A
  • A
Se baigner oui, mais pas n’importe où
@ MAXPPP
Partagez sur :

Nos conseils pour connaître la qualité des eaux de baignade de votre lieu de vacances.

Où fait-il bon se baigner ? Vous pouvez connaître la qualité de l’eau de la station balnéaire où vous vous trouvez en seulement quelques clics. Il suffit, pour cela, de se rendre sur le site des pavillons bleus, mis en place par le ministère de la Santé et des Sports. Le "pavillon bleu" a été décerné, pour l’année 2010, à 124 communes (avec 21 nouveaux lauréats par rapport à 2009), soit un total de 341 plages.

Que certifie le pavillon bleu ? Ce label a pour objectif de promouvoir les efforts environnementaux des communes littorales, mais aussi des communes ayant des eaux intérieures (lacs, étangs, cours d’eau). En métropole, le "pavillon bleu" est présent dans 100 communes littorales et dans 21 communes continentales. En Outre-mer, les plages de Saint-Leu et de Saint-Paul à La Réunion ainsi que celles de Bora-Bora en Polynésie ont également reçu ce pavillon. C’est la région Languedoc-Roussillon qui arrive en tête avec 25 communes labellisées suivie par la région Provence-Alpes-Côtes-d’Azur (20 communes) puis la région Pays-de-Loire (14 communes).

Et si je ne pars pas en France ? De la Baltique à la Méditerranée, de la Mer du nord à la Mer noire, l'Union européenne dispose de près de 20.000 plages et eaux intérieures. Pour connaître la qualité des eaux de baignade en dehors de l’Hexagone, il suffit de consulter le rapport de la Commission européenne sur son site Internet.

Quelles sont les normes ? La qualité des eaux de baignade est définie par une loi européenne de 2006 qui impose le respect de critères bactériologiques pour la qualité des eaux. Elle fixe des valeurs impératives, pour protéger la santé, et des valeurs guides, non obligatoires, mais qui donnent un plus au site. La différence est la couleur attribuée à la plage: bleue pour "conforme aux valeurs guides", verte pour "conforme aux normes", rouge pour "non conforme" et grise pour "interdite à la baignade".

Où est passée ma plage ? Certaines plages ont disparu des listes de contrôle de l’Union européenne. C’est ce qu’a remarqué l’association "Surf rider foundation". "Lorsqu’on compare la liste des années passées à celle de cette année, on se rend compte que certaines plages n’y figurent plus", explique Olivier Barrière, responsable environnement de l’association. "On appelle ça du délistage. Cette méthode illégale serait utilisée pour éviter à certaines communes de voir leurs plages classées en zone de mauvaise qualité", regrette-t-il. Pour le moment l’association ne sait pas qui ôte ces noms des listes de l’Union européenne, mais compte bien enquêter.