Sativex : tout savoir sur le médicament à base de cannabis

  • A
  • A
Sativex : tout savoir sur le médicament à base de cannabis
@ MAXPPP
Partagez sur :

ET APRÈS - L'autorisation jeudi de mise sur le marché du Sativex soulève des interrogations.

C'est un premier pas pour les malades dont les pathologies entraînent des souffrances aigues. Le ministère de la Santé a annoncé jeudi la première autorisation de mise sur le marché en France d'un médicament dérivé du cannabis, le Sativex. Cette AMM reste limitée aux patients atteints de sclérose en plaques pour soulager leurs douleurs mais soulève des interrogations. Europe1.fr y répond.

Que contient le Sativex ? Le médicament, développé par le laboratoire anglais GW Pharmaceuticals, contient des extraits de marijuana - du cannabis sativa cultivé spécialement par le labo en Angleterre pour que chaque plant contienne à chaque fois la même quantité de cannabinoïdes. Le cannabis est composé d'une soixantaine de molécules, aux effets plus ou moins psychotropes. Pour le Sativex, ce sont le delta-9-tetra-hydro-cannabinol, plus connu sous le nom de THC (aux effets psychotropes), et le canabidiol (CBD, sans effets psychotropes) qui sont utilisés.

Prendre du Sativex, c'est comme fumer un joint ? Pour GW Pharmaceutical, il y a peu de risques de se retrouver "stone" après avoir pris du Sativex. "Lors des essais cliniques, moins de 3% des patients (...) ont ressenti un état d'euphorie", assure le laboratoire sur son site consacré au médicament. "Il n'y a pas d'effet euphorisant comme quand on fume un joint. Le Sativex n'est pas un médicament de 'défonce'", affirme également Laurent Karila, psychiatre, spécialiste des addictions, sur Europe 1.

Quels sont les risques pour la santé ? Pour l'instant, il existe encore peu d'études sur les effets à long terme du médicament, note Laurent Karila. Mais selon lui, "le potentiel addictif est très faible".

D'autres malades pourront-ils bénéficier d'une prescription de Sativex ? L'autorisation de mise sur le marché accordée au Sativex est pour le moment limitée aux patients atteints de sclérose en plaques. Les conditions de délivrance d'une ordonnance sont d'ailleurs très restrictives. Mais d'autres malades rêvent eux aussi d'avoir accès à des dérivés du cannabis pour soulagers leurs douleurs, comme ceux atteints de spondylarthrite ankylosante, d’épilepsie ou de cancers. Une mère de famille a ainsi écrit à François Hollande fin décembre pour lui demande d'autoriser un autre médicament dérivé du cannabis pour soulager les douleurs de sa fille qui souffre d'une forme rare d'épilepsie. "Dans peu de temps, si rien n’évolue, je m’en procurerai illégalement. Pour voir ma fille aller mieux", affirmait ainsi le courrier de Sandrine Simmini, révélé par l'Est Républicain.

sur le même sujet, sujet,

L'ACTU - Le Sativex, médicament à base de cannabis, autorisé à la vente

ET AUSSI - L'Etat de New York autorise le cannabis à usage médical

ZOOM - Légaliser le cannabis, ça peut rapporter gros