Sarthe : incidents sur les voies SNCF

  • A
  • A
Sarthe : incidents sur les voies SNCF
@ PIERRE LEPROUX
Partagez sur :

Une rupture de caténaire entraîne des perturbations. Des voyageurs sont même descendus sur la voie.

La galère pour certains usagers de la SNCF. En raison de la rupture d’une caténaire à hauteur de Noyen-sur-Sarthe, à une trentaine de kilomètres au sud-ouest du Mans, beaucoup de trains ont été annulés dans la région ouest. C’est le cas notamment pour huit TGV, trois Paris-Nantes, un Strasbourg-Nantes, deux Nantes-Paris, un Nantes-Marseille et un Nantes-Lille.

"Tout était éteint dans le train"

Surtout, trois TGV ont été bloqués en pleine voie. En raison de l’absence d’alimentation, et donc de climatisation, les passages du Nantes Marseille ont été exceptionnellement autorisés à descendre sur la voie. Un fait rarissime.

"Le train s’est arrêté brutalement vers 08h30. A partir de là, on est resté pendant près d'un quart d'heure sans information, raconte à Europe 1 Pierre Leroux, passager du TGV Nantes-Marseille. "Tout était éteint dans le train. Les gens ont donc pris l’air et leur mal en patience sur les ballasts."

"Ma journée est fichue"

"Il y a de l’exaspération pour certains, parce qu’après la journée de grève et de galère d’hier, aujourd’hui c’est la défaillance du matériel SNCF qui pose problème", soupire l’homme. "C’est un sentiment de ras-le bol. On se dit qu’on aurait mieux fait de rester encore chez soi aujourd’hui. Je devais me rendre à mon bureau, mais j’attends qu’on me ramène à Angers. Ma journée est fichue."

Le courant a finalement été rétabli à la mi-journée, selon la SNCF, jointe par Europe 1.fr. Mais des retards sont à prévoir jusqu’à 20 heures. De l’ordre de dix minutes dans le sens Nantes-paris, entre 20 et 30 minutes dans le sens inverse.