Sarkozy "prêt à accueillir" Najlae

  • A
  • A
Sarkozy "prêt à accueillir" Najlae
@ DR
Partagez sur :

Le chef de l’Etat s’est penché sur le sort de cette Marocaine, expulsée fin février.

L’annonce coïncide avec la Journée de la femme. Elle intervient aussi à six jours du premier tour des élections régionales. Nicolas Sarkozy, qui recevait à l’Elysée lundi 22 femmes représentantes d'associations de défense des femmes, s’est dit "prêt à accueillir en France" Najlae Lhimer, 19 ans, expulsée vers le Maroc.

"J’ai envie de pleurer, vous ne savez même pas à quel point je suis contente, je suis folle de joie", a réagi, sur Europe 1, Najlae. La jeune femme a expliqué qu'elle avait hâte de reprendre ses études et de revoir ses amis. Au Maroc, "je suis complètement perdue", "comme si c’était un Indien qui venait en ville", a-t-elle ajouté.

Le sort de cette jeune femme, expulsée après avoir porté plainte contre son frère qui la maltraitait, avait fait la une de l’actualité il y a une quinzaine de jours. A l’époque, la préfecture du Loiret avait assuré que "la loi avait été appliquée".

La décision du chef de l'Etat a-t-elle créé la surprise jusqu'au sein du gouvernement ? Juste avant la réunion à l'Elysée, invitée sur RTL, Nadine Morano, la secrétaire d’Etat à la Famille avait estimé que Najlae "était en situation irrégulière" et qu'elle était "plus en sécurité là où elle se trouve [au Maroc], dans sa famille".

L'association Ni putes ni soumises, qui avait médiatisé le cas de Najlae Lhimer, a exprimé au contraire sa satisfaction. "Je m'en félicite car le retour de Najlae, c'est un message lancé à toutes les femmes qui aujourd'hui peuvent se rendre dans les commissariats, dénoncer les violences qu'elles subissent et porter plainte", a commenté sa présidente Sihem Habchi.

REAGISSEZ - Nicolas Sarkozy devait-il intervenir dans ce dossier ?