Sarkozy commémore le 11 novembre... 1940

  • A
  • A
Sarkozy commémore le 11 novembre... 1940
@ REUTERS
Partagez sur :

Le chef de l'Etat a rendu hommage aux étudiants qui avaient manifesté contre l'occupation nazi.

Le 11 novembre 1940, des centaines d'étudiants défiaient les Nazis et manifestaient sur les Champs-Elysées. 70 ans plus tard, Nicolas Sarkozy leur rend hommage à l'occasion des cérémonies de commémoration de l'armistice de 1918.

L'événement est considéré comme un des premiers actes de résistance. Vers 17 heures, des lycéens et des étudiants parisiens convergent vers la place de l'Etoile pour se rendre sur la tombe du soldat inconnu et donc commémorer la victoire de la France sur l'Allemagne en 1918. La manifestation est sévèrement réprimée par les Allemands. Plus d'une centaine de personnes sont arrêtées, une quinzaine blessées. Et certains d'entre eux sont emprisonnés plusieurs semaines à la prison de la Santé ou celle du Cherche-Midi.

"Ils ont dit non à la défaite, au déshonneur"

Nicolas Sarkozy a dévoilé jeudi à l'Arc de Triomphe une plaque en hommage à ces jeunes. Elle sera par la suite scellée au monument comme les autres plaques commémoratives. "Ce jour-là, ils ont dit non à la défaite, non à la collaboration, non au déshonneur. Ce jour-là, ils se sont affirmés comme les filles et fils des combattants héroïques de 1914-1918", a écrit Nicolas Sarkozy dans un message rendu public par l'Elysée. Le chef de l'Etat a également ravivé la flamme du soldat inconnu.

Dans la journée, le ministre de la Défense, Hervé Morin, et le secrétaire d'Etat aux anciens combattants, Hubert Falco, doivent se rendre à la Grande Mosquée de Paris pour rendre hommage aux combattants musulmans et notamment aux 70.000 soldats morts pour la France pendant la Première guerre mondiale.