Sardou "ne parle plus" à Sarkozy

  • A
  • A
Sardou "ne parle plus" à Sarkozy
Partagez sur :

INTERVIEW E1 - Le chanteur, brouillé avec l’ex-président, s’est dit favorable au mariage gay et fustigé les impôts.

Michel Sardou, "grande gueule" de la chanson française, a toujours quelque chose à dire. Alors qu’il s’apprête à parti en tournée, le chanteur est revenu vendredi matin sur Europe 1 avec gourmandise sur quelques sujets d’actualité.

Le mariage gay, "pourquoi pas" ? Michel Sardou s’est ainsi prononcé plutôt en faveur du mariage gay. "Le Pacs était mal foutu, il faut le reconnaître, donc tant qu’à faire…", a affirmé le chanteur, avec tout de même quelques réserves. "C’est la cérémonie que je trouve un peu ridicule. C’est-à-dire voir deux mecs en blanc, avec les petits enfants derrière qui jettent des dragées", a souri l’artiste.

sarkozy carré

© MaxPPP

Avec Sarkozy, "on ne se parle plus". Partisan de Nicolas Sarkozy en 2007, Michel Sardou n’a pas voté pour l’ancien président en 2012. "J’ai voté blanc la dernière fois", a précisé le chanteur. "Ses réformes, il fallait qu’il les fasse tout de suite, pas qu’il attende cinq ans, c’est tout. Il les a pas fait, on est dans la merde", a-t-il ensuite jugé. "Il s’est pas rendu populaire, il n’a pas su se faire aimer du grand public, du peuple. Et voilà, retour de bâton, pan !". Et l’artiste a indiqué ne plus avoir de contacts avec l’ancien président. "J’ai eu une discussion avec lui, on s’est engueulés, on ne se parle plus", a-t-il simplement précisé.

L’abandon des 75%, "belle nouvelle". Michel Sardou s’est réjoui du probable abandon de la taxe à 75% sur les revenus supérieurs à un million d’euros. "Belle nouvelle ce matin, il paraît que les 75% on va passer à côté, on va sentir le vent du boulet, seulement", s’est félicité le chanteur. "Ce qui me fait chier, c’est que c’était juste l’année où j’étais en tournée, ou là je peux les faire (le million d’euros). Et après pendant trois ans je ne fais plus rien. Il me reste quoi ?", s’est-il interrogé. "Je trouve qu’en France, on est trop taxés. Il faudrait qu’il y ait les impôts et basta. Mais à côté de ça, on vous pique sur le locatif, sur le machin sur l’augmentation de ceci, sur l’augmentation de cela, donc à la fin quand vous mettez tout bout à bout, on vous pique tout, quoi !"

>> A lire aussi : la taxe à 75% ne verra pas le jour

Partir ? "Jamais" ! Cela dit, hors de question pour Michel Sardou de quitter la France. "Cela dit, je ne me plains pas, il y a des gens beaucoup plus malheureux que moi. Je ne partirai jamais d’ici pour des questions d’argent. J’irais où ?", a-t-il rigolé. "Qu’est-ce que j’irais foutre en Russie ? Vous avez déjà passé un hiver à Monaco ? Je vous le conseille, vous allez voir, vous allez revenir vite en suppliant de payer vos impôts."