Santé : "Diane 35" est sous surveillance

  • A
  • A
Santé : "Diane 35" est sous surveillance
@ REUTERS
Partagez sur :

Ce médicament du laboratoire Bayer est impliqué dans 4 décès suite à des thromboses veineuses.

L'INFO. Déjà pointé du doigt pour ses pilules contraceptives de dernière génération, le laboratoire pharmaceutique Bayer fait l'objet d'une deuxième enquête de l'Agence française du médicament. C'est cette fois-ci un traitement contre l'acné, intitulé Diane 35, qui est mis en cause, accusé d'être lié à quatre décès. L'Agence a annoncé dimanche qu'elle compte rendre un rapport sur la question dès cette semaine.

>> A lire aussi : 4 décès imputables à la pilule Diane 35

• Soupçons sur le traitement Diane 35. L'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) a fait état sur les 25 dernières années de quatre décès "imputables à une thrombose veineuse liée à Diane 35", un traitement des laboratoires de l'allemand Bayer contre l'acné, mais à l'usage détourné comme contraceptif oral. Tous ces cas sont "le reflet des déclarations faites par les médecins dans le système national de pharmacovigilance (...) depuis 1987", précise l'Agence. D'après cette base de données, "125 autres cas de thrombose ont été notifiés" en relation avec Diane 35 ou ses génériques.

12.09.Bandeau.sante.medecin.consultation.MAXPPP.460.100

© MAXPPP

L'agence du médicament promet une "analyse spécifique". Cette dernière a indiqué dimanche que Diane 35 et ses génériques faisaient l'objet d'une "analyse spécifique" et qu'un "rapport complet, ainsi que des mesures concernant l'utilisation de ce traitement de l'acné" seraient "rendus publics la semaine prochaine."

Bayer argue que "le risque était connu". Le laboratoire allemand a réagi dimanche en soulignant que le risque de formation de caillot dans le sang, lié à à la prise de son traitement contre l'acné Diane 35, était "connu et clairement indiqué dans la notice d'information patient", et que Diane 35 ne devait être prescrit que contre l'acné, "dans le cadre d'une consultation médicale dans le respect des indications, contre-indications et précautions d'emploi".