Sans importation, plus de poisson

  • A
  • A
Sans importation, plus de poisson
La France serait à court de poissons à partir de samedi si le pays n'avait pas recours aux importations pour satisfaire 62 % de sa consommation@ Max PPP
Partagez sur :

Si elle n'importait pas ses poissons de l'étranger, la France n'en aurait plus à partir de samedi.

La France serait à court de poissons à partir de samedi si le pays n'avait pas recours aux importations pour satisfaire 62 % de sa consommation, relate une étude de la coalition d'ONG Ocean 2012 citée par Le Monde. "A cette date, le 18 mai, l'Hexagone aura théoriquement épuisé les approvisionnements fournis par sa propre flotte de pêche, même en y intégrant la production du secteur de l'aquaculture", écrit le quotidien du soir. Selon l'ONG, cette date limite théorique n'a pas cessé d'être avancée ces dernières années, signe que les ressources françaises s'épuisent de plus en plus vite. En 1990, cette date était fixée le 6 septembre, en 2011, le 13 juin et en 2012, le 21 mai.