Saint-Sylvestre : du monde et "peu d’accidents"

  • A
  • A
Saint-Sylvestre : du monde et "peu d’accidents"
Christophe Soullez
Partagez sur :

VOTRE CHOIX D’ACTU DU 1ER JANVIER - Christophe Soullez, criminologue relativise les incidents presque "traditionnels" du 31 décembre.

Chaque jour avec "Votre choix d’actu"», Europe 1 vous propose de définir un thème qui sera approfondi dans Europe midi – Votre Journal animé par Wendy Bouchard.

Dès 9h, rendez-vous sur la page d’accueil d’Europe1.fr pour voter. Vous pouvez le retrouver sur www.europe1.fr/Info/Votrechoixdactu

>>>Mercredi 1er janvier, vous avez été 70% à faire "Votre choix d’actu"  sur les événements liés au réveillon de la Saint-Sylvestre. Après l’annonce de la mort d’un jeune homme, tué d’un coup de couteau mercredi dans les jardins du Trocadéro, Christophe Soullez, criminologue relativise les incidents presque « traditionnels » du 31 décembre.

Le directeur de l’Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales (ONDRP) estime bien entendu que la mort de ce jeune homme est "dramatique" mais qu’il ne faut pas "faire l’amalgame entre ce genre d’évènements et la date du réveillon".

Christophe Soullez remarque que, malheureusement, "cet évènement aurait pu avoir lieu un autre jour de l’année, de la même manière", et "qu’il ne faut pas se focaliser sur une date". Cependant, les nombreux incidents seraient dus, selon lui, au mélange d’alcool (parfois de stupéfiants), d’euphorie et du phénomène de groupe. Il se veut rassurant, remarquant "qu’il y a peu d’accidents par rapport au nombre de personnes sur la voie publique". Aussi, il constate que les forces de l’ordre ont fait "d’énormes progrès". Les bagarres entre rixes rivales sont de plus en plus rares et les vitrines n’ont pas été brisées, notamment dans le quartier des Champs – Elysées.

Il espère cependant "qu’un jour on puisse faire la fête sans avoir à regretter de tels incidents".