Sabu : quand un hacker se dévoile

  • A
  • A
Sabu : quand un hacker se dévoile
Depuis quelques jours, Sabu, un membre des réseaux Anonymous/LulzSec répond aux questions des internautes via son compte Twitter.
Partagez sur :

DECRYPTAGE - Sabu, hacker du groupe Lulzsec, se confie sur Twitter. Décryptage.

Il est hacker. Il serait un des leaders du groupe LulzSec, une association de hackers apparentés aux Anonymous, qui semble s’être spécialisée sur la sécurité en ligne notamment en piratant des groupes industriels (Sony, Nintendo).  Personnage anonyme, Sabu, depuis quelques jours, lâche des informations sur sa vie privée et ses motivations. Qui est ce personnage énigmatique, d’où vient-il ? Europe1.fr décrypte ses messages avec Fabrice Epelboin, entrepreneur et spécialiste des média sociaux et du web social.

Fiche d’identité. Sabu serait marié. Il travaillerait comme expert en sécurité et enseignerait occasionnellement : "I'd rather teach in the open, but private lessons not so much" (je préfère enseigner dans des cours ouvert, je ne fais pas trop de cours privé) explique-t-il dans un tweet. Il y a quelques jours, Sabu a répondu via son compte Twitter aux internautes qui lui posaient des questions sur le site Reddit. Selon ses dires, il a étudié l’anglais et les sciences sociales. Sa qualité de hacker, il l’a acquise lui-même. Il explique avoir débuté par la base pour venir ensuite à la programmation. Il considère même le hacking comme un art: "To me it is an art. A skill that is unique to me. A science you can not master" (Pour moi c’est un art. Une compétence unique. Une science que vous ne pouvez pas maîtriser) Est-ce la réalité ? Rien n’est moins sûr comme le confirme Fabrice Epelboin : "les propos des hackers, quand ils se dévoilent, ont de grandes chances d’être simplement faux. Ils ne sont pas stupides et sont conscients d’être sur écoute. Le meilleur moyen de rester caché c’est de ne pas dire la vérité, surtout quand on parle aux journalistes".

Sabu, un personnage controversé

Faux leader ? En s’exprimant en son nom et en précisant qu’il est un Anonymous et même un des leaders du groupe Lulzsec, Sabu enfreint les règles de base des mouvements de hackers. Il apparaît que la première d’entre elles est "de ne jamais parler au nom de l’organisation, ni en tant que membre de l’organisation", précise Fabrice Epelboin. Or, c’est exactement ce que fait Sabu. A la question d’un internaute sur son travail au sein de LulzSec, il répond : "Security Researcher / Hacker." (chercheur en sécurité/hacker). D’autre part, Sabu se présente comme un des leaders du groupe Lulzsec. Là encore précise Fabrice Epelboin "Sabu est à cheval sur deux groupes (Anonymous et Lulzsec – ndr), ce qui est à prendre avec précaution. Les groupes comme Anonymous n’ont pas de structure hiérarchique. Peut-être est-ce moins le cas pour Lulzsec, mais il n’est pas évident qu’il y ait un véritable leader".

Se dévoiler, un jeu pas si dangereux

Prise de risque minime. Comme l’explique Fabrice Epelboin, se dévoiler est un jeu qui n’est pas vraiment dangereux pour un hacker. En effet, ces derniers connaissent "les techniques permettant de contourner les réseaux de surveillance". Fabrice Epelboin note simplement que "les hackers n’ont pas peur de la censure, ils savent se protéger. Beaucoup ont travaillé ou travaillent dans la sécurité informatique". De plus, "sans hiérarchie, ni structure officielle, il est plus difficile d’infiltrer ces groupes pour les surveiller", conclut-il.

Besoin de reconnaissance

Plus de visibilité. Pour Tristan Mendes France, blogueur et chroniqueur, la démarche de Sabu, "c’est aussi pour attirer le chaland. Si les hackers lâchent un peu de lest sur leur identité, c’est parce que ca excite l’intellect". Il est vrai que les groupes de hackers sont souvent méconnus du grand public. Ce genre de propos, comme ceux de Sabu sur sa vie privée, attisent la curiosité et permettent de se faire connaitre par le plus grand nombre.

Pirates du Net

Qu’est-ce qu’Anonymous ?Anonymous est un groupement d’internautes sans réelle structure qui a attiré l’attention en 2008, d’abord en dénonçant l’église de scientologie puis, plus tard, en soutenant Wikileaks ou encore les manifestants Iraniens. Selon les experts, il semblerait que les Anonymous ne soient qu’une poignée de hackers. Ils seraient aidés par des internautes prêtant leurs ordinateurs qui deviennent alors un réseau que les hackers utilisent pour plus d’anonymat.
 

Qu’est-ce que LulzSec ?LulzSec est quant à lui un mouvement né après celui des Anonymous. Ses membres seraient d’anciens Anonymous ayant quitté le mouvement. Ils seraient de plus en plus actifs et spécialisés dans la sécurité en ligne. Ils sont à l’ origine du piratage du réseau Sony. Le groupe aurait pris une tournure plus politique depuis quelques mois avec l’opération AntiSec menée conjointement avec Anonymous.