Rythmes scolaires : mobilisation en baisse

  • A
  • A
Rythmes scolaires : mobilisation en baisse
@ MAXPPP
Partagez sur :

LE CHIFFRE - Moins de 19% des enseignants du primaire étaient en grève jeudi en France.

Moins de 19% des enseignants du primaire étaient en grève jeudi en France pour protester contre la réforme des rythmes scolaires, une proportion moindre que lors du précédent mouvement national contre le "décret Peillon". Le 14 novembre dernier, 23% des enseignants du premier degré avaient fait grève au niveau national, dont 41% dans l'académie de Paris. Jeudi, le taux national - définitif - de grévistes était de 18,89% et de 15,64% pour l'académie de Paris, selon les chiffres du ministère de l'Education nationale.

Les syndicats SNUipp-FSU, Sud éducation, CGT éduc'action et SnuACTE-FSU appelaient à la grève les professeurs des écoles et les personnels des collectivités territoriales (animateurs, éducateurs...) pour conforter leur opposition à la réforme des rythmes scolaires. Le ministre de l'Education, Vincent Peillon, a réaffirmé mardi sa détermination à la mener à bien après la publication de l'étude "Pisa 2012" de l'OCDE, alarmiste sur la dégradation du système scolaire français, qui justifie selon lui un réaménagement des horaires des élèves.