Ryanair menace de quitter Marseille

  • A
  • A
Ryanair menace de quitter Marseille
@ MAXPPP
Partagez sur :

L’entreprise sous la menace de poursuites judiciaires pour travail illégal tente de faire pression.

Ryanair ferait-elle du chantage ? L'entreprise irlandaise a menacé de fermer sa principale base en France si des poursuites judiciaires sont engagées à son encontre pour travail illégal. L'annonce par Ryanair d'une possible fermeture (...), qui ferait suite à un jugement de nature sociale, constitue une menace très inquiétante pour l'avenir", dit le président de la CCI, Jacques Pfister, dans un communiqué. "C'est tout notre territoire qui risque d'être déstabilisé", ajoute-t-il.

Emploi illicite de personnel navigant

Le parquet d'Aix-en-Provence, dans les Bouches-du-Rhône, a ouvert le 8 avril une information judiciaire pour "travail dissimulé, prêt illicite de main d'œuvre, emploi illicite de personnel navigant et entrave au fonctionnement du comité d'entreprise" à la suite d'une enquête de l'Office central de lutte contre le travail illégal (OCLTI).

La compagnie aérienne est soupçonnée d'avoir embauché 120 personnes sous contrat irlandais alors qu'elles travaillent sur l'aéroport de Marseille-Provence, dont Ryanair a fait sa principale base en France en 2006. L'information judiciaire a été ouverte à la suite de plaintes déposées au mois de janvier contre Ryanair par l'Union des navigants de l'aviation civile ( UNAC) et par le Syndicat national des pilotes de ligne (SNPL).

Des milliers d’emplois menacés

A l'initiative de l'ouverture en novembre 2006 du terminal "low-cost" MP2, la CCI craint qu'un départ anticipé de la compagnie aérienne du tarmac marseillais ne donne un coup d'arrêt au développement de l'aéroport, qui a signé en 2009 la deuxième plus forte progression de trafic (+4,7%) des 100 plus grands aéroports européens.

Toujours selon la chambre de commerce, Ryanair a permis en quatre ans la création d'un millier d'emplois directs et indirects pour des retombées économiques chiffrées à 500 millions d'euros pour la région. La compagnie irlandaise dessert 26 destinations et transporte chaque année environ 400.000 passagers à partir de Marseille.