Royal regrette des "annonces brutales"

  • A
  • A
Royal regrette des "annonces brutales"
@ EUROPE 1
Partagez sur :

La présidente de Poitou-Charentes a exigé des "indemnisations justes" pour les sinistrés.

Les propriétaires de maisons sinistrés par la tempête Xynthia ont commencé à découvrir jeudi le tracé des "zones noires", ces parcelles qui seront rendues à la nature pour limiter les risques qu’une nouvelle catastrophe se produise. Des annonces qualifiées de "brutales" par Ségolène Royal, invitée d’Europe 1 jeudi soir.

"Il faut trouver un juste équilibre entre la sécurisation bien évidemment de la réinstallation et en même temps prendre en compte tout ce traumatisme psychologique de la perte d’une identité très forte que symbolise la maison", a estimé la présidente de la région Poitou-Charentes.

"La priorité de la région aujourd’hui, c’est d’être aux côtés des gens", a insisté Ségolène Royal. "Nous allons aider les associations d’habitants à se structurer. Nous leur avons donné des moyens financiers, des aides d’avocats peut-être pour se défendre", a-t-elle ajouté.

"On attend toujours"

Principal objectif de la présidente de Poitou-Charentes : que "les indemnisations soient justes". "Il faut vraiment être au plus près des gens, ne pas lancer des chiffres à tort et à travers. Faire en sorte que chacun puisse se reloger", a-t-elle ajouté.

En négatif, Ségolène Royal a critiqué l’attitude du gouvernement dans ce dossier. Rappelant que Nicolas Sarkozy avait annoncé un fonds d’urgence pour aider les sinistrés, elle a lancé : "On attend toujours qu’il arrive ce fonds d’aide de 3 millions d’euros". "Il faut que l’Etat assume ses responsabilités», a-t-elle conclu.