Routes : la vitesse limitée à 80 km/h ?

  • A
  • A
Routes : la vitesse limitée à 80 km/h ?
@ MAXPPP
Partagez sur :

RAPPORT - Des experts préconisent d'abaisser la vitesse autorisée. En réaction, une association a écrit à Manuel Valls.

L'INFO. Objectif : moins de 2.000 morts sur les routes d'ici 2020. Pour cela, le Conseil national de la sécurité routière (CNSR) recommande notamment de réduire la vitesse autorisée de 90 à 80 km/h, selon un rapport confidentiel consulté par l'AFP samedi. En réaction, l'association 40 millions d'automobilistes a écrit dimanche une lettre ouverte à Manuel Valls, le ministre de l'Intérieur, pour lui assurer que les limitations de vitesse actuelles sur les routes secondaires ne représentaient pas un danger mortel.

vitesse pretexte maxppp 930620 19.06.12

© MAXPPP

Une mesure qui sauverait 450 vies par an. D'après les auteurs du rapport, commandé en février et remis fin septembre, la réduction de la vitesse à 80 km/h sur "les routes bidirectionnelles" nationales, départementales et communales où elle est limitée à 90 km/h permettrait de sauver 450 vies chaque année, si la mesure était appliquée sur l'ensemble des zones concernées. Si elle n'était appliquée que sur les zones les plus dangereuses, elle permettrait de sauver au moins 200 vies. Manuel Valls, le ministre de l'Intérieur, s'était dit "convaincu" en juin dernier que "c'est en baissant davantage la vitesse sur les routes, et notamment les routes secondaires, que nous aurons une baisse de la mortalité". Avant d'ajouter : "si demain, il faut des mesures dans ce sens, je n'hésiterai pas à les prendre".

> A LIRE AUSSI : Une baisse de 10 km/h sur les routes ?

pétition contre la baisse des limites de vitesse, CAPTURE
Une lettre ouverte à Valls. L'association 40 millions d'automobilistes a écrit à Manuel Valls, l'invitant à "prendre place avec nous, en voiture, le temps d'un trajet, pour vous démontrer que le respect des limitations de vitesse, telles qu'elles sont fixées actuellement, ne peut engendrer un accident mortel". L'association invite le ministre à ne pas se laisser "tenter" par "des préceptes dépassés et infondés". 40 millions d'automobilistes a aussi lancé une pétition en ligne, via un site spécialement créé.
03.10.Accident.route.securite.routiere.Maxppp.930.620

© MAXPPP

Moins d'obstacles sur les routes. Dans leur rapport, les experts du CNSR proposent également d'éliminer, ou au moins d'isoler, les obstacles au bord des routes, comme les arbres, les murs, les poteaux ou les fossés. En 2012, ces obstacles étaient impliqués dans 1.370 décès. Une telle mesure permettrait de sauver "entre 120 et 270 vies" si elle était mise en place d'abord sur les routes secondaires supportant le plus gros trafic. Quant à son financement, il pourrait être issu des recettes du CSA.

ethylotest-anti-demarrage-ead-voiture-MAXPPP-930x620

© MAXPPP

Des éthylotests anti-démarrage. Pour mieux lutter contre l'alcool au volant, le CNSR propose de mettre en place dans certains cas des éthylostests anti-démarrage. Ces appareils seraient proposés aux jeunes conducteurs, en échange d'une réduction de leur prime d'assurance. Pour les personnes contrôlées avec plus de 0,8 g/l et chez les multi-récidivistes, la mesure servirait d'alternative aux sanctions pénales.