Route : les seniors dans le viseur

  • A
  • A
Route : les seniors dans le viseur
Selon la prévention routière, les plus mauvais conducteurs sont les 18-24 ans mais les plus de 75 ans arrivent en deuxième position.@ Max ppp
Partagez sur :

ENQUETE- L’Assemblée envisage un contrôle médical pour les personnes âgées.

Les personnes âgées doivent-elles moins utiliser leur voiture ? Les accidents de la route impliquant des retraités au volant se multiplient en France. Lundi dernier, un Nantais est condamné à cinq ans d'interdiction de conduire. Il avait percuté à contresens une voiture après 40 heures de conduite. Il avait 73 ans.

Autre exemple : sur une autoroute dans le Var, un conducteur se rend compte au péage qu'il n'a pas d'argent, fait marche arrière puis demi tour et roule 10 kilomètres en sens inverse. Il avait 84 ans. Ces affaires relancent le débat sur un contrôle médical au-delà de 70 ou 75 ans.

Les personnes âgées ont-elles consciences du danger ?

Il y a quelques mois, Paulette, une octogénaire est arrêtée au volant alors qu'on lui avait retiré son permis il y a 5 ans. Cette femme était conductrice de taxi. Elle ne s’est pas rendue compte du danger qu’elle pourrait occasionner : "quand on sait conduire au bout de cinquante ans, on n’a pas besoin de leçons. Je me suis dit allez, tout le monde me connaît."

"Je n’ai pas pensé aux accidents" :

Selon les statistiques de la prévention routière, les plus mauvais conducteurs sont les 18-24 ans mais les plus de 75 ans arrivent en deuxième position. Près de 20.000 d’entre eux font un stage de remise à niveau chaque année. Mais la plupart n’ont pas conscience que leurs réflexes ne sont plus les mêmes au volant et ce malgré les avertissements des enfants et des petits-enfants.

C’est le cas d’Evelyne qui s'est fâchée avec son père de 88 ans le jour où elle a voulu prendre le volant à sa place. "Il m’a dit ce n’est pas toi qui va gérer ma vie. Il a résisté jusqu’au dernier moment et moi j’avais dit que je prenais un taxi. J’ai peur à côté d’une personne de 88 ans qui conduit. Je pense qu’il n’a pas les mêmes réflexes qu’à 35 ou 50 ans", témoigne Evelyne. Pour les personnes âgées, la voiture symbolise la liberté et surtout un outil de tous les jours pour rester autonome.

Qui plaide pour un contrôle des personnes âgées ?

Il s’agit principalement des assureurs. Ils poussent les personnes âgées à faire des stages. Mais plusieurs d’entre eux ont constaté qu’il y avait des abus de la part de leur compagnie d’assurance.

A 77 ans, Marie-Pierre conduit tous les jours et possède un bonus au maximum depuis presque cinquante ans. Et pourtant début janvier, elle a reçu une lettre de son assurance lui demandant d’arrêter de conduire. "On m’a dit que je suis trop âgée et qu’à 77 ans, je ne faisais plus partie de l’assurance. Ca a été un choc, la dégringolade. On n’est plus bon à rien."

"De senior, je suis passée à vétéran d'emblée" :

Le cas de cette personne n’est pas isolé. La Halde, la haute autorité de lutte contre les discriminations, confirme qu'elle a été saisie de plusieurs plaintes car la loi interdit d’invoquer l’âge comme un motif de rupture de contrat.

Que font les pouvoirs publics ?

L’idée de limiter le permis de conduire pour les personnes âgées est revenue plusieurs fois au menu des discussions du comité interministériel de sécurité routière. Les pouvoirs publics ont évoqué des contrôles médicaux ou une interdiction de conduire la nuit sauf qu'à chaque fois, ils n’ont pas légiféré. "Aucun n’ont abouti. Clairement, c’est un sujet tabou à une veille d’élections. Ce n’est surtout pas le moment de s’attirer la colère de bons électeurs", explique Pascal Pennec, journaliste à Auto-plus.

L'année prochaine, le permis européen arrive en France. Une carte à puce renouvelable tous les 15 ans sera éditée pour les conducteurs. Selon les informations d’Europe 1, l’Assemblée n'exclut pas d'en profiter pour introduire une forme de contrôle médical. L'idée vient du député socialiste du bas-Rhin, Armand Jung : "ceux qui ont des problèmes de vue, on pourra demander un contrôle de médecins et une ordonnance. Mais ce phénomène peut arriver à quarante ans". Les contrôles pourraient donc être élargis à partir de 2013.