Roubaix porte plainte contre Quick

  • A
  • A
Roubaix porte plainte contre Quick
@ MAX PPP
Partagez sur :

La ville a déposé plainte jeudi pour "discrimination" contre l'enseigne de restauration rapide.

"On a une offre halal exclusive, le choix n'est pas permis. Le consommateur (...) est subordonné à la fourniture de son hamburger sur l'appartenance ou la non-appartenance religieuse", a argué Frank Berton, avocat de la commune de Roubaix. La ville du Nord a déposé plainte auprès du procureur de Lille jeudi pour "discrimination" contre l'enseigne de restauration rapide Quick, qui expérimente une offre exclusivement halal dans huit de ses 350 fast-foods en France, dont celui de Roubaix.

Quick se rend coupable de "discrimination", selon Me Frank Berton. Et cette "discrimination" n'existe pas dans les 342 autres restaurants, indique-t-il. "Pour quelles raisons va-t-on choisir huit villes et huit établissements sur 350 ? Quick sera bien en peine de m'expliquer selon quels critères on a procédé pour le choix de ces huit villes", a-t-il assuré.

Le maire socialiste de Roubaix, René Vandierendonck, a indiqué qu'il allait saisir la Halde (Haute autorité de lutte contre les discriminations et pour l'égalité).

Une expérimentation

Depuis cet automne, à Argenteuil, à Marseille ou encore à Roubaix, certains restaurants Quick ne servent plus, à titre expérimental, que des hamburgers garnis de viande de boeuf venant de bêtes abattues selon le rite halal et où la dinde fumée a remplacé le bacon. Il s'agit selon l'enseigne de "valider l'intérêt commercial et la faisabilité technique" d'une telle offre.

REAGISSEZ - Pensez-vous que Quick est allé trop loin ?